Culture

Haiti: Lakou Souvenance mystique (1815-2015) commémore ses 200 ans d’existence

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

GONAIVES – « Lakou Souvenance mystique (1815-2015)», sanctuaire vodou situé dans le département de l’Artibonite (à 11 km du nord des Gonaïves) a accueilli la cérémonie de commémoration de son 200e anniversaire, les vendredi 18 et lundi 21 septembre 2015, observe AlterPresse.

Des centaines de personnes de diverses couches de la société sont venues se ressourcer dans cet espace d’adoration à l’occasion de cette commémoration débutée le vendredi 18 septembre par un défilé de raras.
Peu avant le coup d’envoi de cette grande fête de commémoration, les initiés du vodou et les « Pitit lakou » étaient à pied d’œuvre pour la décoration du pérystil, du nettoyage des espaces et de la maison du premier serviteur du lakou, Jean Baptiste Bois, surnommé papa Bwa.

C’est dans une atmosphère de joie, de cordialité et de solidarité que le coup d’envoi de la cérémonie a été donné dans le « lakou souvenance mystique », fondé en 1815.

Une prière a débuté le rituel dans le lakou qui accueillait des initiés, des futur initiés et de simples participants, dont certains étaient vêtus de blancs et portaient sur la tête un foulard blanc.

Apres le rituel, les initiés du vodou se sont rendus dans un pérystil où des loas ont été interpellés dans une ambiance de prières et de danses, rythmées au son de tambours.

Entretemps, les gens qui habitent la cour vaquaient normalement à leurs activités coutumières alors que d’autres blaguaient et observaient la scène.

En même temps, la vente de boissons gazeuses ou alcoolisées, de nourriture, de cigarettes et d’autres produits se poursuivaient.

Lors d’un autre rituel organisé dans la matinée du samedi 19 septembre, un appel a été lancé aux loas, les invitant à agir pour faire respecter la religion vodou par les dirigeants de l’État.

Après des séances de prière, de chants et de danses, un coq et une poulette ont été sacrifiés devant la table des esprits dans le “sobaji”, un endroit sacré où sont disposées les tables des loas et où les esprits sont généralement interpellés.

Lors d’une « cérémonie rouge », trois cabris et un mouton ont été égorgés.

A la fin de la commémoration du bicentenaire du “Lakou Souvenance mystique”, un hommage a été rendu aux ancêtres, aux lois et aux esprits ayant participé à la révolution haïtienne qui avait donné naissance à la première république noire du monde.

Plusieurs endroits dénommés « lakou », des sanctuaires vodou, font partie du patrimoine culturel haïtien.

POUR PLUS DE DÉTAILS CONCERNANT CET ARTICLE, CLIQUEZ SUR LE LIEN

Source/Alter presse
Photo/Archives
www.anmwe.com

1

To Top