Featured

Haiti: Si le Dr Jean-Bertrand Aristide deviendrait le Chef suprême du Vaudou haitien…

PORT-AU-PRINCE – Depuis la mort de Max Gesner Beauvoir les vaudouisants sont en réflexion, en mode de sélection, de consultation afin de trouver leur prochain Chef suprême, un personnage, sans nulle doute, aimé, populaire, charismatique, formé, éduqué, respecté, etc…

L’ancien Chef suprême, François Max Gesner Beauvoir, était un biochimiste, houngan et membre de l’Académie haïtienne et avait été élevé premier « Ati national », Chef suprême du vaudou haïtien, le 7 mars 2008.

En cette occasion, la Confédération nationale des vaudouisants haïtiens (CNVH) avait réuni, des représentants de partis politiques, d’églises chrétiennes et d’autres cultes, des membres du gouvernement. Hougans, mambos, initiés et autres serviteurs des dieux vaudous étaient venus des quatre coins du pays.

Aujourd’hui, le vaudou réunirait 50 millions d’adeptes dans le monde : aux Etats-Unis, en Louisiane et Nouvelle Orleans mais également en Floride, au Brésil et en particulier dans l’Etat de Bahia, aux Antilles, ce n’est pas l’endroit où le vaudou est le plus pratiqué, à noter cependant les exemples du Togo, Ghana, Nigeria et du Bénin; mais en Haiti, une bonne partie de la population le pratique.

Le Dr Jean-Bertrand Aristide, ex-Président de la république, ancien prêtre de l’église catholique romaine, a toujours eu un penchant pour ce culte, il l’a toujours considéré comme partie intégrante de la culture haïtienne. Voilà pourquoi en 2003, sous sa présidence, il l’a reconnu comme religion officielle, au même titre que le christianisme, habilitant ainsi tout prêtre vaudou à célébrer mariages, baptêmes et enterrements.

On ignore toutefois les prérequis pour devenir le Chef suprême du vaudou haitien mais cependant c’est un nom qui attire énormement d’attention, le nom de l’ex-Président de la république, l’ancien prêtre de St Jean Bosco, le penseur de la théologie de Libération,  le Dr Jean-Bertrand Aristide.
jean-bertrand-aristide


Anmwe
Sources/Amnis/France culture
www.anmwe.com
To Top