Haiti

Monde: Le sénateur démocrate Bob Menendez préoccupé par la fin du TPS

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

NEW JERSEY – L’administration Trump a ignoré les alertes répétées des principaux diplomates américains et des spécialistes faisant état des conséquences néfastes de la déportation des anciens bénéficiaires du TPS. Plus de 300 000 Salvadoriens, Honduriens et Haïtiens, qui avaient vécu légalement aux Etats Unis pendant plusieurs décennies, seront renvoyés dans leur pays vulnérables ce qui pourraient nuire à la sécurité nationale des Etats Unis et mettre en péril l’intégrité de ces gens et de leurs enfants qui sont des citoyens américains, révèle une enquête de la commission des relations étrangères du Sénat des Etats Unis.

En dépit des alertes le département de la sécurité intérieur a annoncé le 4 mai 2018 la fin du TPS pour les 57 000 honduriens les accordant un délai de 18 mois pour quitter le pays.

La commission alerte dans son dernier rapport sur le risque de la déportation de plusieurs milliers de personnes dans des pays vulnérables. Ceci peut accentuer l’instabilité dans la région, causer une hausse de la migration et mettre en péril la vie des déportés et leurs familles, a déclaré M. Matt Clausen, President de Washington Office on Latin America (WOLA).

Selon le Washington post les membres de la commission affaires étrangères du Sénat ont sollicité des informations sur le processus devant aboutir à la déportation. Les membres de la commission depuis janvier 2018 ont analysé des correspondances entre des représentations diplomatiques.

Selon le sénateur démocrate Bob Menendez les documents prouvent un mépris des avis des officiels du département d’état. Il a dans un correspondance au Controller General demandé au Government Accountability Office (GAO) de réaliser des investigations approfondies sur la décision du secrétaire d’état Tillerson de mettre un terme au TPS pour les salvadoriens et les haïtiens.

Il a également exprimé ses préoccupations sur les risques que les anciens bénéficiaires du TPS, en raison des situations économiques, soient recrutés par des groupes criminels.

CLIQUEZ ICI POUR EN SAVOIR PLUS

Source/Radio Métropole Haïti
Photo/Archives
www.anmwe.com

Bob-Menendez

To Top