Levanjil

Monde: Le Pape François refuse un ambassadeur français homosexuel

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

[sociallocker id=7832]

VATICAN – Depuis son arrivée sur le trône de Saint Pierre, le Pape François s’est fait remarquer par sa modestie, son ouverture et ses prises de positions jugées révolutionnaires par certains, mais qui lui ont aussi valu une immense popularité dans le monde catholique.

Il semble néanmoins, tout au moins à en croire le journal français Le Canard Enchainé, qui passe généralement pour bien informé, que son côté « gay-friendly » ait des limites… car même s’il a déclaré en 2013 qu’il n’avait pas « à juger une personne homosexuelle et qui cherche le Seigneur avec bonne volonté », il aurait refusé la nomination d’un ambassadeur de France auprès du Saint-Siège, Laurent Stefanini, catalogué comme gay.
Monde: 11 dominicains arrêtés pour représailles contre des haïtiens à Moca
Le choix de M. Stefanini semblait pourtant être une décision avisée : célibataire et sans enfant, il est réputé pour son professionnalisme et il est un fin connaisseur des arcanes de la curie vaticane, ce qui n’est pas un mince avantage quand on connait leur opacité et leur complexité légendaires. Et même s’il est le représentant de la France, avec laquelle le Vatican entretient pourtant de bonnes relations, qu’il est un brillant énarque et même un catholique fervent, le Saint Père n’en veut pas.

Il avait aussi bénéficié d’appuis solides dans l’église de France, à commencer par le Cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris, mais il semble que ceux qui ont tout fait pour saboter sa candidature ont eu le dernier mot. D’après le Canard Enchainé, la France semble se résoudre à accepter la décision papale, notamment parce que François Hollande compterait sur le soutien du pape François pour son sommet de Paris sur le climat en fin d’année, une manifestation à laquelle il tient beaucoup.
Haiti: Un avion de surveillance hautement équipé présenté au gouvernement
Des noms de trois autres remplaçants circulent déjà ; il s’agit d’Emmanuelle Dachon, la secrétaire générale du Ministère des affaires étrangères, qui fut ambassadrice en Irlande, de Bertrand Besancenot, ambassadeur en Arabie Saoudite, et de René Roudaut, en poste à Berne, en Suisse. Tous deux sont « mariés et père de famille », a souligné le journal, ce qui devrait sans doute être un point favorable pour leur nomination.

Source/People Daily

Photo/Archives

www.anmwe.com

1

[/sociallocker]

 

To Top