Crime

Monde: 11 dominicains arrêtés pour représailles contre des haïtiens à Moca

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

[sociallocker id=”7832"]

MOCA, REPUBLICA DOMINICANA – Jeudi soir, le Commandement régional du Centre Cibao de la Police Nationale Dominicaine (PND), a déclaré avoir procédé à l’arrestation de 11 citoyens dominicains accusés d’avoir causer mercredi, des violences et des dommages à la propriété de centaines de citoyens haïtiens, dans la communauté d’Ortega à Moca

Jeudi soir, le Commandement régional du Centre Cibao de la Police Nationale Dominicaine (PND), a déclaré avoir procédé à l’arrestation de 11 citoyens dominicains accusés d’avoir causer mercredi, des violences et des dommages à la propriété de centaines de citoyens haïtiens, dans la communauté d’Ortega à Moca
Monde: Le Pape François refuse un ambassadeur français homosexuel
Les personnes arrêtées ont été identifiées comme : Luis David Beato Hernández (22 ans) ; Antonio José Pérez Fabián (21 ans), Nelson Núñez Veras (39 ans) ; José Gregorio Hernández Rodríguez (24 ans) ; Ambioris Antonio Hernández Rodríguez (19 ans) ; José Manuel Ortega Hernández (19 ans) ; Henry Manuel Núñez Veras, (38 ans) ; Adrián Ovalles Jiménez (18 ans) ; Ariel Paulino Pérez (25 ans) ; Edwin Guzmán Guzmán (34 ans), et Rafael Grullón Veras (25 ans).

Le Colonel Lorenzo Morillo, Porte-parole local de la PND a déclaré que les détenus avaient avoué avoir commis ces actes, en représailles à l’assassinant d’un moto taxi, Carlos Jose Nunez, 18 ans, qui a été battu à mort, puis dépouiller de sa moto, apparemment selon leurs allégations, par deux immigrants haïtiens qui étaient montés lundi à bord de la moto-taxi de la communauté.
Monde: Environ 300 haïtiens chassés de Moca pour le meurtre d’un jeune dominicain ( video )
Ce meurtre, a mis en colère les habitants qui ont fait fuir et expulsé de force plusieurs centaines d’haïtiens en situation migratoire irrégulière qui vivait dans la communauté d’Ortega. En outre, les habitations où vivaient les haïtiens ont été pillés et leur biens jetés dans les rues, où ils ont été détruits et brûlés.

Le Colonel Morillo a indiqué que dans les prochaines heures les détenus seraient traduits en justice.

Source/SL/Haiti Libre

Photo/Archives

www.anmwe.com

2
[/[/sociallocker]

To Top