Haiti

Haiti: Un avion de surveillance hautement équipé présenté au gouvernement

PORT-AU-PRINCE – La présentation de cet avion s’inscrit dans le cadre de la promotion des ventes réalisée par la compagnie Cessna Aircraft et la société Tropical Aviation Distributors. Au gré de cette circonstance, la compagnie Cessna a soutenu l’idée que la surveillance aérienne devient une nécessité pour Haïti.

Selon les responsables de cette compagnie, l’accomplissement d’une telle mission exige le recours à un aéronef. « Plus qu’un hélicoptère, l’avion est mieux adapté pour effectuer des missions de surveillance», ont-ils dit. Au cours de cette presentation, le gouvernement a été représenté par le titulaire du ministère de l’Intérieur et des Collectivités territoriales, Ariel Henry. Selon une source, le gouvernement se montre intéressé à cette offre.
Monde: Environ 300 haïtiens chassés de Moca pour le meurtre d’un jeune dominicain
Cependant, le ministre Ariel Henry a fait savoir que l’équipe gouvernementale va donc se pencher sur cette offre et donnera une réponse sous peu à la compagnie Cessna Aircraft et la société Tropical Aviation Distrubutors, distributeur exclusif des avions de la compagnie Cessna dans toute la Caraïbe et le continent africain. Le prix de cet avion reste à la discrétion du gouvernement et des responsables de la compagnie Cessna Aircraft et de la société Tropical Aviation Distributors.

La Compagnie Cessna présente le Caravan Ex comme non seulement la meilleure plateforme de surveillance sur les plans de la conception, des performances et de la fiabilité, mais aussi comme étant l’appareil le plus économique de sa catégorie. « Le coût d’acquisition de base est très bas en comparaison à d’autres appareils considérés pour des missions de patrouille de frontières. » « Le Grand Caravan pourrait aider les autorités haïtiennes à exercer une meilleure surveillance au niveau des frontières.
Haiti: Le Grand Nord, pôle de richesses
Il va leur permettre aussi de localiser les voyageurs clandestins qui s’aventurent en haute mer et de contrôler les activités de commerce de la drogue tout le long des frontières », a indiqué Jonathan Bayard, directeur de vente de la compagnie Sunrise, soulignant qu’il n’y a que les agences et les administrations gouvernementales qui sont autorisées par les États-Unis à faire l’acquisition de ces avions spéciaux. Le Grand Caravan a été présenté comme un avion conçu spécialement pour des missions de surveillance et de patrouille des frontières.

Cet avion est doté d’une technologie de vision synthétique permettant d’assurer la visualisation en trois dimensions de l’appareil quand il est en plein vol. Ensuite, il est équipé d’une console de surveillance et d’une caméra bien installée. « L’avion est également capable de longs vols lents à de basses vitesses de l’ordre de 70 à 80 nœuds (129 à 148 km/h), avec 10 heures d’autonomie.
Haiti: La plateforme «Pitit Dessalines» n’a pas encore de candidat à la présidence
Par conséquent, une fois que l’intrus potentiel est identifié, le Grand Caravan peut planer au-dessus de la cible et maintenir la surveillance jusqu’à ce que les forces d’intervention arrivent », lit-on dans la brochure de présentation, soulignant que le Grand Caravan est une plateforme éprouvée pour les opérations de surveillance et de patrouille des frontières et que bon nombre d’autorités militaires et d’organisations gouvernementales l’utilisent actuellement. Présenté comme un avion qui sort de l’ordinaire, le Grand Caravan pourrait être également utilisé à d’autres fins, dont le transport des troupes, l’évacuation sanitaire et le transport aérien.

A noter que la compagnie aérienne Sunrise et la Compagnie Cessna Aircraft qui se passe de présentation dans le domaine de la fabrication des avions s’engagent déjà dans une affaire après une entente.

Source/Le Nouvelliste

Photo/Archives

www.anmwe.com

1

To Top