Haiti

Haiti: Yves Léonard « Je ne suis pas un criminel »

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – L’ancien compagnon de Nice Simon, Yves Léonard a rencontré la presse le 21 janvier pour présenter à la population sa version de l’ « incident » survenu entre lui et la Mairesse de Tabarre (sa concubine), le 1e octobre 2018 à l’intérieur de leur domicile.

« Je ne suis pas un criminel », s’est-il défendu lors de cette conférence de presse donnée à Tabarre. « Les charges retenues contre moi : voies de faits, coups et blessures volontaires sont inappropriés », a-t-il poursuivi.

L’homme d’affaires rejette la version qui le fait passer pour un homme violent. Il affirme qu’il n’a pas volontairement frappé Nice Simon et accuse cette dernière de s’être jetée contre lui dans le cadre d’une « dispute conjugale ».

Elle se serait ensuite cognée contre des murs en menaçant de se suicider, raconte Yves Léonard qui se dit victime d’une campagne de dénigrement motivée par des ambitions politiques.

Aussi, Yves Léonard a-t-il rappelé que ses avocats ont fait appel de l’ordonnance rendue par le juge qui enquête sur les accusations portées contre lui par la Mairesse de Tabarre, Nice Simon.

Dans son ordonnance, le juge Wando Saint-Villier estime que les accusations de séquestration et tentative d’assassinat contre Yves Léonard ne sont pas fondées. Le mandat d’amener émis contre lui a été annulé. L’affaire devra être entendue au tribunal correctionnel, selon ladite ordonnance.

Source/Vant bèf info (VBI)

Photo/Vant bèf info (VBI) 

www.anmwe.com

To Top