Education

Haïti: Sur près de 700 de stations radios FM, plus que la moitié sont illégales

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – Vendredi, Jean Marie Altéma le Directeur Généra du Conseil National des Télécommunication (CONATEL) en conférence de presse a déclaré « la réalité aujourd’hui c’est que nous avons beaucoup de radios, beaucoup sont dans une situation régulière et légale, mais il y en a beaucoup d’autres qui sont dans une situation irrégulière et illégale » précisant « sur l’ensemble du pays, on dénombre 697 stations de radio rien que sur la bande FM, dont 347 sont illégales »,

Outre cet aspect de légalité, se pose le problème d’interférence entre les stations en raison du taux de saturation de la bande FM (pour les stations légales) : + 158% dans la zone métropolitaine, (département de l’Ouest) ; + 108% dans l’Artibonite, + 122% dans le Nord et le Nord-Est et +122% dans le Sud.

Ajoutant « […] chaque jour nous avons des demandes pour des assignations de fréquences ou des demandes d’autorisations pour le fonctionnement de station de radio, mais nous ne pouvons pas satisfaire ces demandes parce que techniquement c’est impossible… »

Par ailleurs, Jean Marie Altéma, a indiqué que le CONATEL continuait à recevoir des plaintes de l’Office National de l’Aviation Civile (OFNAC) concernant des stations FM, qui ne respectent pas les normes du CONATEL concernant la puissance et la hauteur des tours d’antenne, ni l’espacement de fréquence exigé par l’Union internationale des Télécommunications (UIT) de 400 kilohertz, ce qui causent des interférences graves sur des fréquences aéronautiques en usage, une situation qui peut avoir de très graves conséquences si un pilote ne parvient pas a recevoir clairement les communications de la tour de contrôle.

Se basant sur le fait que 347 des 697 stations ne sont pas légalement enregistrées, Jean Marie Altéma estime que la première démarche, sera une phase de régularisation, affirmant travailler sur un plan pour réguler la situation, déplorant un manque de moyens techniques et financiers. Par ailleurs, il indique que le CONATEL a déjà lancé une opération d’inspection des tours d’antennes, certaines ne respectant pas la hauteur ont été détruite, parallèlement, il souligne que le service juridique de son institution va procéder prochainement à des interventions, en vue de la fermeture de certaines stations de radios illégales à problèmes.

CLIQUEZ SUR LE LIEN POUR EN SAVOIR PLUS

Source/Haiti Libre
Photo/Archives
www.anmwe.com

Radio-FM-Haiti

To Top