Haiti

Haïti: Reginald Boulos « L’Etat doit éliminer toutes les franchises »

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – Depuis janvier 2019, l’entrepreneur Reginald Boulos est en train de véhiculer un message qui devrait sans doute retenir l’attention. Il est convaincu comme beaucoup d’autres haïtiens soucieux du progrès de son pays, que la question des franchises et exonérations d’impôts fait du tort à l’économie nationale.

Dans un tweet publié samedi, l’homme d’affaires qui dit ne bénéficier d’aucune franchise pour ses entreprises à savoir Delimart, Univesal Motors et Autoplaza, déclare que « l’Etat haïtien doit éliminer toutes les franchises ».

Au nom de la transparence, le docteur Boulos a publié dans ce même tweet le montant global des taxes versées à l’Etat haïtien pour l’exercice 17-18 qui s’élève à un milliard cent quatre-vingt millions soixante et un mille deux cent vingt-huit gourdes, soit un total de dix-sept millions neuf cent quarante mille trois cent vingt et un dollars. Les taxes sont ainsi reparties : Delimart 142,915,034.93 gourdes, Autoplaza 368,638,363.05 gourdes et Univesal Motors 672,507,830.16 gourdes.

Depuis quelques mois, l’homme d’affaires Reginald Boulos, numéro 1 du Groupe Boulos, se montre de plus en plus intéressé à la vie de l’Etat, à l’impact de sa politique socio-économique et culturelle sur les individus notamment sur les plus vulnérables. Depuis des mois, l’homme d’affaires prend ouvertement position par rapport à ce qui se passe sur l’échiquier politique haïtien. Il a déjà fait des propositions de sortie de crise dont l’idée de « la troisième voie » comme pour apporter sa pierre dans la construction de la nouvelle Haïti.

Pour l’exercice fiscal 2017-2018, l’Etat haïtien a perdu 19 milliards de gourdes en raison des franchises douanières accordées aux ONG, selon Romel Bell, Directeur de l’Administration Générale des Douanes. Une pratique de gaspillage que les économistes ont toujours dénoncé. La veille de l’opération « Pays Lock », soit le 5 février, le président Jovenel Moïse avait annoncé l’annulation jusqu’à octobre prochain des franchises à l’exception de celles attribuées aux organisations humanitaires, missions diplomatiques(…).

Source/Juno7

Photo/Archives

www.anmwe.com

To Top