Haiti

Haiti: Me André Michel ne serait plus membre et porte-parole du groupe 77

Port-au-Prince           Le très bruyant Me André Michel, farouche opposant du pouvoir en place, ne serait plus membre du groupe 77 dont il était le porte-parole. Le groupe s’est également retiré du Mouvement de l’opposition démocratique ( MOPOD). «C’est la majorité qui l’avait élu au poste de porte-parole du groupe. C’est cette même majorité qui a décidé de le destituer», a déclaré Frantz Résigné.

1

Frantz Résigné ainsi que ses collègues reprochent à André Michel son comportement caractérisé par un manque de transparence. «Il avait décidé de manière unilatérale d’intégrer le groupe au sein du MOPOD. On ne sait pas ce qu’il est en train de faire au sein de cette structure politique. Chaque fois qu’on lui demande des comptes, il ne fait qu’opposer un refus catégorique», explique Frantz Résigné. Il ne nous doit pas la vérité, nous répète-t-il souvent, a poursuivi M. Résigné intervenant lundi sur les ondes de Radio Magik 9.

Pour le moment, le groupe 77 fait partie de la Plateforme démocratique pour la paix et la stabilité dont Frantz Résigné est lui-même le coordonnateur. Cet homme qui n’a pas le verbe facile fixe rapidement la position politique de cette plateforme qui n’aurait aucun lien avec le pouvoir en place. Nous ne sommes affiliés à aucun démagogue, précise-t-il avant d’annoncer pour le 31 octobre prochain une marche pour la paix et la stabilité. Cette marche partira de la place du Canapé-Vert pour aboutir devant le Parlement haïtien. «Je ne le connais pas, ce Frantz Résigné.

Peut-être si je le vois en face, je saurai le reconnaître», a réagi André Michel, rejetant d’un revers de main l’information qu’il ne serait plus à la tête du parti. «Je ne vais pas répondre à quelqu’un que je ne connais pas», a-t-il dit estimant que Frantz Résigné aurait reçu de l’argent de la part des membres du pouvoir pour adopter cette position. Le groupe 77 est bel et bien du MOPOD, a commenté Turnep Delpé qui voit la main des membres du pouvoir derrière la décision des tombeurs d’André Michel.

«Face à la situation à laquelle se trouve confronté le pouvoir en place, auquel l’opposition démontre sa capacité de mobilisation, ils font passer des gens pour des membres de certains partis politiques de l’opposition et les chargent de dénoncer les leaders des organisations en question», a expliqué M. Delpé. Frantz Résigné, qui est intervenu dans la presse pour annoncer la destitution de Me André Michel, ne serait pas un véritable leader du groupe 77.

Aucun des responsables du groupe 77 n’a donné de conférence pour annoncer l’exclusion du Me André Michel à la tête de ce parti politique.«Le type qui est intervenu dans la presse est utilisé à des fins de déstabilisation, mais nous ne nous laisserons pas faire», prévient Turnep Delpé.

Source/Le Nouvelliste

Photo/Archives

www.anmwe.com

To Top