Haiti

Monde: L’homme d’affaires Dimitri Vorbe libéré sous caution

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

MIAMI, FL – L’homme d’affaires Dimitri Vorbe, libéré sous caution après son audition jeudi par un juge, est rentré chez-lui vendredi après-midi, a appris le journal en début de soirée.

Il est chez lui après son arrestation pour extension de séjour. Il a été libéré sous caution. Il doit revoir un juge de l’immigration ultérieurement, a confié son frère Joel Vorbe.

Il est soulagé de retrouver la liberté. Il avait foi dans la justice Américaine, a poursuivi Joel Vorbe. « Cela a été très difficile émotionnellement », a-t-il poursuivi, évoquant cette incarcération comme très éprouvante pour la femme et les enfants de Dimitri Vorbe.

« Il est dans un très bon état d’esprit », a assuré un autre membre de la famille.

Dimitri Vorbe, homme d’affaires haïtien, un des responsables de la firme Sogener et opposant déclaré au président Jovenel Moïse qui s’est réfugié aux Etats-Unis pour échapper aux poursuites engagées contre lui, a été appréhendé dans la rue, à Miami, par des agents des services de l’immigration américaine, vendredi 21 août 2020.

Le commissaire du gouvernement près le tribunal de premiere instance de Port-au-Prince, le 14 août dernier avait sollicité l’assistance de l’immigration américaine aux fins de rechercher et de rapatrier Dimitri Vorbe un « citoyen haïtien fugitif activement recherché par la police et la justice ». « En effet, les informations qui nous sont parvenues portent à croire que monsieur Dimitri Albert Edouard Vorbe (date de naissance 23 aout 1973, passeport Haïtien au No PP483687 se trouve actuellement aux Etats-Unis depuis plus de six mois avec un simple visa de visiteur, en violation des lois américaine sur l’immigration », avait écrit le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince. Il a indiqué que M Vorbe est poursuivi par la justice Haïtienne et un mandat d’arrêt en date du 4 mars 2020 émis contre lui est toujours en vigueur.

Source/Le Nouvelliste
Photo/Archives
www.anmwe.com

To Top