Haiti

Monde: Le Chili compte régulariser tous les migrants haïtiens présents sur son territoire

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

SANTIAGO, Chile – Sur les quelque 200 000 Haïtiens au Chili, 70 000 sont déjà en situation régulière. Les autorités chiliennes veulent maintenant régulariser les 130 000 autres en leur offrant la possibilité d’avoir des papiers leur permettant de vivre régulièrement au Chili.

Ces trois dernières années, il y a eu une immigration d’Haïtiens au Chili assez importante. Un constat de l’ambassadeur du Chili accrédité en Haïti. Aujourd’hui, il y a environ 200 000 Haïtiens au Chili. 70 000 d’entre eux sont détenteurs de papiers les habilitants à rester de façon régulière sur le territoire chilien, a fait savoir l’ambassadeur Patricio Utreras qui participait le jeudi 3 mai à la journée porte ouverte marquant les 120 ans du journal Le Nouvelliste.

Les 130 000 autres ont la possibilité d’avoir aussi des papiers, a fait savoir l’ambassadeur du Chili en Haïti. « Ils ont l’opportunité de demander des papiers pour rester de façon régulière au Chili », a-t-il dit.

Ceux qui font la demande, a souligné le diplomate, auront à s’inscrire avec leur passeport et ils seront contactés par le service chilien de l’immigration pour les suites. L’ambassadeur, qui a accordé cette interview au Nouvelliste le jeudi 3 mai, avait indiqué qu’à cette date, les autorités chiliennes avaient déjà enregistré pas moins de 27 000 inscriptions d’Haïtiens en seulement neuf jours. Beaucoup plus que les demandeurs vénézuéliens, qui sont aux environs de 13 000 inscrits. « Ils ont pris cette opportunité très au sérieux… », a précisé l’ambassadeur Utreras.

En revanche, les Haïtiens ne pourront plus rentrer au Chili sans visa. Jusqu’au 16 avril dernier, nos compatriote n’avaient pas besoin de visa pour se rendre au Chili. Depuis, les autorités chiliennes exigent un visa d’entrée à tout ressortissant haïtien.

Pour l’obtention de ce visa dit visa touriste, valable pour 90 jours, les critères sont simples, a rassuré l’ambassadeur. Le demandeur a besoin d’un passeport valide, d’un casier judiciaire, d‘un billet d’avion aller-retour pour le Chili, entre autres.

À partir du 1er juillet, il y aura aussi un visa pour ceux qui veulent aller retrouver leurs familles : maris, femmes, enfants vivant au Chili. Les autorités chiliennes prévoient de mettre à leur disposition un visa facilitant la réunification familiale, a annoncé le diplomate.

Pour ceux qui veulent aller travailler au Chili, il faut attendre le 1er août pour avoir accès à un visa de travail, a fait savoir Patricio Utreras. « Nous l’appelons visa d’opportunité. Mais pour le moment, nous ne savons pas encore quelles seront les exigences de ce visa », a-t-il dit.

CLIQUEZ ICI POUR EN SAVOIR PLUS

Source/Le Nouvelliste
Photo/Archives
www.anmwe.com

visa-Chili

To Top