Haiti

Monde: L’ambassadeur itinérant haïtien, Roger Boncy et son partenaire commercial, condamnés pour corruption

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

BOSTON, Massachusetts – Un ambassadeur itinérant haïtien et son partenaire commercial, un important colonel à la retraite de l’armée américaine, ont été reconnus coupables ce jeudi 20 juin par un jury fédéral à Boston. Ils ont versé des pots-de-vin à des représentants du gouvernement haïtien en échange d’avantages commerciaux dans un projet portuaire d’un montant de 84 millions de dollars au Mole Saint-Nicolas, rapporte Jacqueline Charles de Miami Herald.

Roger Boncy, PDG de Hispaniola Invest LLC, haïtiano-américain résidant à Madrid et le docteur Joseph Baptiste, dentiste à Maryland, ont été condamnés après deux semaines de procès devant un jury. Ils ont été reconnus coupables de complot violant la loi sur les pratiques de corruption à l’étranger et la loi sur les voyages (Travel Act violation). Joseph Baptiste, 66 ans, a également été reconnu coupable de blanchiment d’argent et d’une violation supplémentaire de la loi sur les voyages. Pour sa part, Boncy, 74 ans, a été blanchi des deux derniers chefs d’accusation, précise le journal.

Selon Miami Herald, il est interdit aux Américains et aux entreprises américaines de payer des fonctionnaires étrangers pour gagner des affaires. Ce, en vertu de la loi fédérale sur les pratiques de corruption à l’étranger. La violation de ces lois entraîne une peine d’emprisonnement maximale de cinq ans, tandis que l’accusation plus grave de complot pour blanchiment d’argent engendre une peine maximale de 20 ans. Les deux hommes doivent connaitre leur sentence le 12 septembre. Mais ils resteront en liberté jusqu’à cette date, selon ce qu’a déclaré l’avocat de Boncy au journal floridien.

Le journal révèle que les deux hommes étaient dans le collimateur des autorités américaines après que le FBI ait reçu des informations sur leur combine. Ce qui a conduit le FBI à mener une opération d’infiltration à Boston. Les agents infiltrés se sont présentés comme de potentiels investisseurs intéressés par le projet du port. Ils ont, par exemple, versé à Baptiste deux paiements séparés de 25 mille dollars destinés à corrompre des représentants du gouvernement haïtien. L’argent a été acheminé par l’organisme à but non lucratif de Baptiste. L’argent, cependant, a été « finalement utilisé… à des fins personnelles » par Baptiste, a déclaré un agent dans la plainte pénale.

Avant les accusations, Roger Boncy, qui a reçu son titre d’ambassadeur honoraire de l’ancien président haïtien Michel Joseph Martelly, a été inculpé en octobre 2018. Il s’est rendu fréquemment en Haïti, où il a souvent évoqué les avantages du projet pour créer des emplois dans l’une des régions les plus pauvres d’Haïti et ses frustrations face au manque de soutien des autorités gouvernementales, croit savoir le journal.

Quant à Baptiste, le journal révèle qu’il visitait souvent Haïti et était l’une des voix les plus importantes de sa communauté dans la diaspora. Miami Herald informe qu’il a accueilli des législateurs américains et des premiers ministres haïtiens dans son somptueux foyer et a officieusement conseillé des responsables du Département d’État américain sur des questions concernant Haïti. Il avait été inculpé dans un acte d’accusation d’octobre 2017, mais aurait apparemment conclu un accord de plaidoyer à la fin de décembre 2015 avant de se retirer, selon les autorités.

Source/Juno7/Miami Herald
Photo/the Haiti Sentinel
www.anmwe.com

To Top