Opinion

Les musiciens et les fameux sont-ils la solution?

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

Haiti, l’un des pays les plus pauvres du monde mais riche de par ses multitudes partis politiques, est depuis des années le podium des artistes. Avec plus de 200 partis politiques aux élections générales de 2015, on se questionne peureusement sur la fin de cette démagogie et de cette barbarie. Après la révolution électorale de 2010, on pensait qu’Haiti et Haitiens prendraient notes, bonnes notes de ce que représente le silence des sages. Tout le monde reste à l’extérieur et attend une éventuelle fin de cette situation honteuse qui nous frappe depuis des ans.

Quelques conseils pour essayer de combattre ce fléau en diminuant le nombre de candidats et de partis:

Pour être candidat ou faire partie du CEP (Conseil Electoral Provisoire), on doit impérativement;

  • Avoir au moins une licence en n’importe quelle filière ayant rapport aux sciences humaines. C’est-à-dire, on doit être en mesure de comprendre l’homme et ses environnements.
  • Disposer des ressources réputées suffisantes pour faire partie de la course électorale. Car la majorité de nos chèrs postulants sont juste à la recherche d’un boulot gras.
  • Fixer des frais d’inscription pour participer à la course qui du coup, vont aider le CEP à organiser des élections 100% Haitiennes et on aura pas à donner des comptes rendus à la communauté internationale qui joue toujours des pieds et des mains pour avoir le contrôle de tout dans le pays.
  • Exiger que les candidats soient expérimentés. Non pas le nombre d’années passées à bloquer la pays mais des expériences scientifiques. Connaissance dans les relations humaines et non pas être des candidats bourés de promèsses mais des candidats qui ont déjà fait quelque chose. Des gens qui ont déjà contribué dans la bonne marche de la société Haitienne.
  • Signer un contract de responsabilité de tout acte commis par ses sympathisants. Une amende doit être fixée en fonction de la taille du dégat qui varie de 50.000 gourdes à 5000 000 gourdes et plus suivant le cas et même des années en prison.
  • Relevés bancaires des 12 derniers mois de tous les membres du CEP et de tous les candidats. Un moyen pour combattre la corruption à tous les niveaux.
  • Continuer le processus des cartes d’identification nationale avec empruntes digitales et la base des données de ces cartes doit être à la disposition la PNH (Police Nationale d’Haiti) pour traquer les bandits et aussi à l’aide des lentilles intelligentes.
  • Doter tous les établissements privés et publiques, tous les lieux publiques et toutes les routes par des caméras pour la détection faciale des malfrats. Et ces enregistrements aussi seront à la disposition de la justice à toute fin nécessaire.
  • Prévoir la sentence des troubleurs électoraux, les gens qui votent plus qu’une fois et sȗrement le retour des policiers civils.
  • Respecter et mettre en pratique cet adage “l’homme qu’il faut à la place qu’il faut”.

Nous ne disons pas que les points susmentionés sont indispensables mais ils sont pour nous les meilleurs moyens pour résoudre ces crises post-électorales. Juste pour mettre une fin à ces genres de crise. Parce qu’en Haïti les gens travaillent dans la politique, ils cherchent tous à gagner juste pour leurs propres biens. Le pays a besoin de respirer un peu, donnons finalement une chance à ceux et celles qui veulent vivre l’histoire. Nous avons boycotté notre propre 200ème anniversaire en 2004 mais après le séisme de 2010 plus d’un pensent qu’on allait s’unir. Et voilà en 2015 après seulement 5 ans de ces moments de soufrance on a encore volontairement boycotté le 212ème anniversaire de notre guerre de l’indépendance. 18 Novembre manifestation? Comment fonctionne-t-il le cerveau Haitien? Les profiteurs dorment et rêvent le “pouvoir politique” pour qu’ils dirigent un pays en faillite à cause de leurs semblables prédécesseurs alors que gens capables ont déserté. Dans ce cas n’est-il pas juste de dire “Ce n’est pas la répression des méchants qui engendre le mal, mais c’est le silence des sages”?

 

Djems VILLARD Psychologue MA

_78563641_b9681b0b-b56b-4795-a51f-7a560a5c68dc

To Top