Haiti

Haiti: Moise Jean Charles menace de gagner les rues dans les jours à venir

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – La plateforme politique Pitit Desalin s’interroge sur la volonté réelle de Jocelerme Privert de mettre sur pied la commission de vérification électorale. Lors d’une conférence de presse le lundi 25 avril, Moïse Jean Charles a dénoncé la lenteur dont fait montre le chef de l’Etat dans la mise en place de cette structure indépendante.

En réaction à la lenteur que met l’exécutif dans la constitution de la commission de vérification, Pitit Desalin menace de gagner les rues dans les jours qui viennent pour recadrer le gouvernement et l’amener à prendre ses responsabilités face à certaines exigences de la classe politique.

Moise Jean Charles demande à Jocelerme Privert de ne pas faire fi des partis politiques qui ont contribué à son accession à la magistrature suprême de l’Etat.

Certes, Pitit Desalin envisage de fouler le macadam mais n’entend pas conclure une alliance conjoncturelle avec le PHTK. ‘’Pitit Desalinn garde sa position qui est de combattre politiquement le PHTK qui ne veut pas de commission de vérification’’, a déclaré M. Jean-Charles.

Apparemment tranchant vis-à-vis de l’exécutif notamment du Président Privert, Moise Jean-Charles précise qu’il n’est pas encore en opposition au pouvoir.

Moise Jean Charles et Pitit Desalin n’ont aucun problème avec la durée de la transition, pourvu que la commission de vérification fasse son travail et rétablisse la vérité des urnes.

Très acide contre la communauté internationale, l’ancien sénateur invite les diplomates étrangers à rester loin des affaires internes d’Haïti.

CLIQUEZ SUR LE LIEN POUR PLUS DE DÉTAILS

Source/Haiti Press Network
Photo/Archives
www.anmwe.com

Pitit-Dessalines

To Top