Education

Haiti: Les Etudiants de la faculté d’éthnologie exigent l’arrestation du doyen Jean Yves Blot

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – Des étudiants de la faculté d’Ethnologie se sont de nouveau rassemblés ce lundi 20 août 2018 devant le palais de justice de Port-au-Prince, pour protester contre l’impunité dont benefie,selon eux, le doyen Jean Yves Blot. Ils demandent justice et réparation pour leur collègue étudiant Jean John Rock Gourgueder victime de ce dernier.

Le doyen Jean Yves Blot est accusé d’avoir manifestement balancer les roues de son véhicule sur les pieds de l’étudiant John Rock Gourgueder qui s’était étalé sur le sol en signe de protestation lors des mouvements qui opposaient le doyen et les étudiants de la dite faculté le 12 juin 2017.

Alors que ce dernier est impliqué dans un procès auquel aucune décision n’a été prononcée, Jean Yves Blot s’est vu octroyé un congé d’études pour finaliser sa thèse de doctorat. Laquelle décision est jugée compromettant et maladroite du rectorat de l’Université d’Etat pour permettre au doyen de sortir la tête haute explique le syndicaliste Josué Mérilien appuyant les revendications des étudiants de la faculté d’éthologie.

D’un autre côté, les protestataires ont extériorisé leur ras-le- bol pour l’institution judiciaire qui peine à prononcer une sentence à l’encontre du doyen Jean Yves Blot.
“Cela fait plus de 14 mois que ce dossier traine à l’instruction, jusqu’à date, les autorités ne manifestent aucune intention de mettre fin à l’affaire” confie Mackenson Beauvais, un étudiant finissant de la faculté d’éthnologie venant supporter la victime.

Rappelons que cet incident a causé la fermeture de la faculté d’éthnologie depuis plus de 14 mois. En dépit des nombreux mouvements de protestation réalisés par les étudiants, le rectorat de l’Université d’État d’Haïti (UEH) s’enferme dans un mutisme constant.

CLIQUEZ ICI POUR EN SAVOIR PLUS

Source/Haiti Press Network
Photo/Haiti Press network
www.anmwe.com

To Top