Haiti

Haiti: Le président du Sénat dénonce l’hypocrisie des organisations de défense des droits humains

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – Le président du sénat de la République, Joseph Lambert dénonce le « mutisme » des organisations de défense des droits humains, entre autres, qui n’ont pas condamné l’attaque perpétrée contre sa résidence.

Selon le président du grand corps, un policier de la Brigade de recherche et d’investigation (BRI) affecté à sa sécurité a été blessé au cours de cette attaque orchestrée à l’aide d’une grenade.

« Des personnalités du pays n’hésiteraient pas à monter au créneaux pour condamner cette attaque s’il s’agissait du Président de la République, d’un dirigeant politique ou d’un journaliste », s’est plaint Joseph Lambert.

Aussi, ce dernier a-t-il confirmé que le bureau du sénat a mis à la porte l’agent de sécurité du Parlement qui a giflé le cameraman de la Télé Pacifique.

Il en a profité pour affirmer que la révocation de l’agent en question témoigne de la volonté du Sénat de prendre ses distances avec la violation des droits humains.

À rappeler que le lundi 3 septembre marque environ une semaine après la réalisation de cette attaque contre la résidence du président du Sénat Joseph Lambert.

CLIQUEZ ICI POUR EN SAVOIR PLUS

Source/Vant bèf info (VBI)
Photo/Archives
www.anmwe.com

To Top