Haiti

Haïti: Le gouvernement va officialiser une baisse des prix des produits pétroliers à la pompe

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – Si les inquiétudes augmentent pour savoir quelle direction va prendre la vie démocratique en Haïti, la population pousse un ouf de soulagement sur le front de la vie chère.

Le gouvernement haïtien doit officialiser dans les heures qui suivent une baisse des prix des produits pétroliers à la pompe. C’est la première baisse réelle depuis des années. La dernière fois que le gouvernement avait touché aux prix des carburants, pour les augmenter drastiquement, il y avait eu des émeutes violentes et le Premier ministre de l’époque avait dû revenir au statu quo ante.

Quelques heures avant l’annonce de cette baisse sur le pétrole qui a été faite par le président Jovenel Moïse, c’est la Unibank, la première banque haïtienne, qui a décidé d’acheter le dollar à 60 gourdes 75 l’unité. C’est le plus bas taux depuis plus de cinq ans. En deux mois la gourde s’est appréciée de plus de 50% par rapport au dollar américain.

Dans les marchés, tous les prix des produits de première nécessité importés ont baissé dans des proportions presque similaires à la chute de la valeur du dollar.

Le pouvoir d’achat de tous ceux qui gagnent leur salaire en gourdes a augmenté. Et tous les Haïtiens constatent au quotidien les baisses de prix.

Les fonctionnaires vont recevoir des augmentations de salaire qui iront jusqu’à 55% à partir de la fin du mois. Comme l’inflation est au plus haut tous les salaires dans le privé devrait suivre si le gouvernement respecte la loi.

Sans ajouter d’impôts directs, le gouvernement haïtien a fait passer le budget national de 198 milliards à plus de 254 milliards de gourdes pour l’exercice fiscal 2020-2021.

Alors que la gourde prend de la valeur et devrait inciter à plus d’importations, le gouvernement a décidé de protéger le peu d’industries nationales en activité dans le pays. Les taxes pour plusieurs catégories de produits importés ont été relevées. La production nationale est en passe d’être reconnue et protégée par des barrières tarifaires en attendant une lutte efficace contre la contrebande.

Dans le budget 2020-2022, le budget des Forces Armées d’Haïti (FADH) est passé de 400 millions de gourdes à plus de 1.4 milliard de gourdes d’une année à l’autre. La Police nationale d’Haïti a vu le sien passer de près de 11 milliards de gourdes à plus de 16 milliards de gourdes.

D’une façon générale, le gouvernement souhaite réduire l’inflation, garder la gourde forte, collecter des taxes dans des proportions qu’aucun gouvernement haïtien n’a réussi à faire à cette date et payer toutes ses dettes envers ses fournisseurs et employés.

Toutes ces informations et annonces datent du mois d’octobre qui est à son 7e jour.

Il y a de ces nouvelles qui se sont déjà matérialisées. D’autres qui prennent forme. Enfin des promesses en devenir couronnent le tout.

Pour une fois, depuis qu’il est président, Jovenel Moïse délivre la marchandise. La seule surprise est que cette fois il n’avait rien promis à l’avance. Les bonnes nouvelles se suivent, s’emboîtent, de surprise en surprise.

Chaque Haïtien jouit au jour le jour des petits plaisirs que lui procure le recul de la vie chère. Et a peur de se demander combien de temps l’accalmie va durer. Et comme l’homme et la femme ne vivent pas seulement de pain, les questions existentielles les taraudent, parmi elles : et la démocratisation…

Source/Le Nouvelliste
Photo/Archives
www.anmwe.com

To Top