Haiti

Haïti: Le Sénateur Gracia Delva crée son parti politique « Ayiti Avan (AYA) »

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – Dorénavant AYA, ce mot répété à tout bout de champ par le chanteur Garcia Delva n’est plus un slogan mondain. Il fait désormais partie du patrimoine politique haïtien avec une définition propre: “Ayiti Avan”. Cette structure fondée par le Sénateur de l’Artibonite Garcia Delva dont il est le coordonnateur national a.i et l’ancien député de la 48e législature, Joseph Nelson Pierre-Louis, coordonnateur adjoint a.i, fera son lancement officiel dans un avenir proche.

En attendant, les leaders venant des dix départements géographiques du pays ont organisé ce dimanche 4 octobre 2020 à l’Hôtel Montana, un premier rassemblement pour monter les différentes commissions à savoir une commission pour finaliser le statut du parti, une pour rédiger le règlement intérieur, une pour procéder à la mise en place du comité exécutif national, une pour préparer le lancement officiel et une cinquième commission pour former le comité de légalisation du parti AYA. La première assemblée du parti s’est déroulée en présence d’une parterre d’hommes et de femmes politiques dont des anciens députés et actuels magistrats et Casecs, des vices-délégués et directeurs départementaux, des jeunes universitaires entre autres. Tous membres dudit parti.

AYA a pour devise: Ayiti avan’ Ayiti Toutan. Son emblème, un lambi. Les objectifs de AYA dont le siège se trouve actuellement à Marchand Dessalines sont les suivants: renforcer les trois pouvoirs de l’Etat et de la société civile; contribuer à l’établissement d’une société démocratique; réconcilier le peuple haïtien avec sa culture, son histoire et son environnement.

Selon le sénateur Delva, AYA ambitionne de prendre le pouvoir à tous les niveaux dans le respect des lois. Une fois au pouvoir, Ayiti Avan promet de combattre la corruption, l’insécurité , l’insécurité alimentaire, développer la production nationale pour créer plus de richesses, moderniser l’administration publique entre autres.

Pour Garcia Delva, la politique ne doit plus rester dans l’informel. Elle doit être organisée et doit être remise à la jeunesse et l’université, poursuit-il remémorant les conditions jugées non formelles dans lesquelles il avait accédé au pouvoir. Fonder ce parti est selon lui, une manière d’enseigner la voie à suivre à la jeunesse montante et à tous ceux qui souhaitent faire de la politique.

“J’ai été député à deux reprises ensuite sénateur de la République. J’ai plus envie de me porter candidat. Il faut laisser la place aux jeunes qui sont formés à l’université”, a déclaré le sénateur-chanteur Garcia Delva.

Déçu du maigre bilan du chef de l’Etat, Jovenel Moïse, le sénateur Garcia Delva, ancien allié du Parti Haïtien Tèt Kale a pris officiellement ses distances avec ce régime en date du 18 juillet 2020.

Source/Juno7
Photo/Archives
www.anmwe.com

To Top