Haiti

Haiti: Le directeur technique des Grenadiers Marc Collat doit plier bagage

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – La Fédération Haïtienne de football, de concert avec la Direction Technique Nationale a décidé de ne pas renouveler le contrat de Marc Collat à la tête de la sélection nationale. Le coach français, qui venait d’essuyer une énième défaite face à l’équipe jamaïcaine, va faire ses valises et quitter la sélection.

A son arrivée à la tête de l’équipe nationale en Janvier 2014, Marc Collat s’était fixé plusieurs objectifs dont la qualification du onze national pour la phase finale de la Coupe du monde FIFA Russie 2018. Comme de fait, il avait bien entamé la campagne, avec deux victoires 3-1 et 3-0 contre la Grenade lors du 3e tour, mais, on avait déjà constaté que l’équipe ne jouait pas à son vrai niveau. L’essentiel a été fait et la sélection s’était qualifiée pour la prochaine phase.

C’est au cours de cette phase que les choses allaient prendre une autre tournure pour Marc et son staff. L’équipe a perdu 1-0 à San José contre le Costa Rica. Il y avait certes beaucoup de grognes mais on avait reconnu la potentialité de l’adversaire et on gardait espoir pour le prochain match contre les Reggae Boyz.

Malheureusement, au stade Sylvio Cator, les Grenadiers ont chuté 0-1 face à la Jamaïque et ont compromis leur chance de qualification pour le round final. Bien évidemment, Marc Collat a été pointé du doigt, car c’est lui l’entraîneur et c’est donc lui le principal responsable de cette défaite.

Certains l’ont vertement critiqué pour ses choix tactiques, d’autres estiment qu’après près de 2 ans il n’a pas pu mettre son empreinte sur l’équipe. On le reproche par ailleurs son manque de leadership avant, pendant et après les matchs.

Avant, il n’arrive pas à imposer ses règles aux joueurs, qui agissent à leurs guises, reçoivent des visites répétitives des proches et certaines fois à des heures tardives. Par ailleurs, il sélectionne des joueurs qui pour certains ne jouent que très peu dans leurs clubs respectifs.

POUR PLUS DE DÉTAILS, CLIQUEZ SUR LE LIEN

Shelove Perrin
Source/Radio Caraibes
Photo/Archives
www.anmwe.com

1

To Top