Haiti

Haiti: Le conflit continue entre les deux pasteurs de l’église Théophile en Christ d’Haïti

PORT-AU-PRINCE – Le conflit qui oppose les deux pasteurs de l’église Théophile en Christ d’Haïti sise à Martissant 7 , Wilvert Jean Charles et Solva Jean Charles, a atteint son apogée. Décernement de mandats suivi d’arrestation, la Fédération protestante d’Haïti (FPH) veut jouer son rôle d’arbitre afin d’y trouver un bon dénouement en déportant aussi les autorités judiciaires de ce dossier.

Il est inconcevable que les autorités judiciaires émettent des mandats contre des pasteurs sous prétexte de n’importe quelles dénonciations, a fait savoir le président de la FPH, Sylvain Exantus.

Il existe une façon permettant de traiter un différend lorsqu’il s’agit des religieux. C’est pourquoi on s’est présenté devant le cabinet du juge d’instruction, Me Brédy Fabien et s’est entretenu avec lui. Aussi s’est-il mis d’accord.

De son côté, Me Osner H. Févry, avocat de Wilvert Jean Charles, a informé que Solva Jean Charles, frère cadet de son client, se laisse manipuler par des ennemis de son frère. Cela, dit-il, a conduit à un conflit où le plus jeune veut s’approprier du temple qu’a construit l’aîné.

En outre, l’avocat se dit préoccupé de ce que souvent les autorités ont décerné des mandats à l’encontre des pasteurs, des « ministres religieux » sans aucun avertissement. Indiquant que même lorsqu’on offrirait à un juge un million de dollars américains destiné à l’arrestation d’un prêtre, il aurait décliné.

Saluant cet accord, Me Févry affirme qu’il n’existe plus de mandats ni contre l’un ni contre l’autre des deux frères. Arguant « Un bon dénouement » a été trouvé. La solution, s’est-il targué que ne pouvait et ne pourra apporter le commissaire du gouvernement dans le cadre de cette affaire sera rendu possible à l’aide de la médiation de la FPH.

Source/HPN/Haiti Press Network
Photo/Archives
www.anmwe.com

1

To Top