Haiti

Haiti: La commission sénatoriale Latortue réclame des poursuites judiciaires contre Bellerive et Lamothe

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – La commission sénatoriale éthique et anti corruption réclame des investigations approfondies et des poursuites judiciaires contre les officiels gouvernementaux ayant été impliqués dans la gestion des fonds Pétrocaribe.

Le président de la commission, Youri Latortue, qui a remis, hier, le rapport au président du Sénat, Ronald Lareche, a souhaité que l’action publique soit mis en mouvement contre les Premier Ministres Jean Max Bellerive et Laurent Lamothe, qui furent également ministre de la planification, ainsi que les ministres et les haut fonctionnaires de l’état impliqués dans la mauvaise gestion des fonds entre 2008 et 2015.

Dans son rapport de 80 pages qui sera soumis à l’assemblée des sénateurs la commission estime disposer suffisamment d’éléments indiciels pour les opérations douteuses pour justifier la saisine des instances judiciaires compétentes.

M. Bellerive, qui fut Premier Ministre du président René Préval, est soupçonné de forfaiture, corruption, violation de la loi de passation de marché et de la loi d’urgence de 2010. De son coté Laurent Lamothe, qui fut Premier Ministre de Michel Martelly, est accusé de violation systématique de la loi sur la passation de marché.

Plusieurs ministres des finances dont Daniel Dorsainvil, Wilson Laleau et Marie Carmelle Jean Marie sont également mis en cause. D’autres ministres dont Jocepha Gauthier pour complicité de détournement de fonds, l’ex ministre de l’agriculture Hebbert Docteur pour usurpation de titre, l’ex ministre de la santé Florence Duperval Guillaume pour faux et usage de faux.

La commission sénatoriale réclame également une mise en accusation de Mme Nonie Mathieu, ex présidente de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif (CSCCA) et des investigation du Parquet contre Michael Lecorps, ex directeur du Bureau de Monétisation de l’aide publique au développement (BMPAD). Mme Mathieu est accusée de faute grave dans l’exercice de ses fonctions en approuvant des contrats illégaux et M. Lecorps de forfaiture, concussion, fraude et détournement de fonds.

CLIQUEZ SUR LE LIEN POUR EN SAVOIR PLUS

Source/Radio Métropole Haïti
Photo/Archives
www.anmwe.com

Lamothe-Latortue-Bellerive

To Top