Haiti

Haiti: Cri d’alerte aux autorités haïtiennes afin de renforcer leur présence sur la frontière

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – Des organisations de défense des droits humains demandent aux autorités haïtiennes de renforcer leur présence sur la frontière haitiano-dominicaine afin de prévenir des incidents malheureux.

Cet appel est lancé après qu’un militaire dominicain s’est accidentellement blessé par balle au pied, dans la matinée du vendredi 14 juillet, au point frontalier de Carisal/Elias Piñas.

Le militaire voulait vérifier une cargaison de marchandises que transportait un chauffeur haïtien en provenance de la République Dominicaine, rapporte Ulrick Camille, animateur du Groupe d’appui aux rapatriés et refugiés (Garr), basé dans ladite commune frontalière.

« Le soldat dominicain a sorti son arme et a tiré dans la direction des pneus » du camion que conduisait ce ressortissant haïtien, parce que ce dernier qui venait de subir un contrôle au bureau des douanes dominicaines, ne s’est pas arrêté sur sa demande.

Malheureusement blessé par un projectile, l’agresseur a été transporté d’urgence à l’hôpital pour se faire soigner.

Un vent de panique a soufflé sur la frontière, le vendredi 14 juillet, jour de marché frontalier de Carisal/Elias Piña, et a paralysé les activités pendant une trentaine de minutes.

Dans une note, le Réseau frontalier Jeannot Succès condamne le comportement des soldats dominicains qui ont, non seulement crevé les pneus du véhicule, mais forcé le chauffeur haïtien à rebrousser chemin.

Des militaires sont allés jusqu’à coller une arme contre la tempe du chauffeur, fait-il savoir.

Il condamne la lenteur avec laquelle les autorités haïtiennes ont réagi après cet incident, en vue d’apaiser la foule agitée de ressortissants haïtiens.

Le Rfjs renouvelle « son engagement d’œuvrer pour l’instauration d’un climat de dia-logue serein et d’un vivre-ensemble convivial entre les deux peuples qui partagent l’île, particulièrement ceux-là qui habitent sur la ligne frontalière haitiano-dominicaine ».

Pour sa part, le Garr dit exhorter les autorités haïtiennes et dominicaines à travailler pour une meilleure gestion des marchés frontaliers et l’établissement d’un climat de paix et d’harmonie entre les deux peuples voisins.

CLIQUEZ ICI POUR EN SAVOIR PLUS

Source/AlterPresse
Photo/Archives
www.anmwe.com

Frontière-Haiti-RD

To Top