Culture

Haiti: Bill et Hillary Clinton en une cérémonie vaudou avec Max Beauvoir

PORT-AU-PRINCE – Dans son autobiographie, William Clinton consacre quelques bonnes parties à Haïti. Il raconte sa découverte du pays, son premier voyage, sa gestion du dossier haïtien à la maison blanche, étale ses connaissances du vaudou et livre ses appréciations sur la manière dont les Haïtiens y rencontrent Dieu.

Untitled

Bill Clinton écrit que «le jour le plus intéressant du voyage” en Haiti est venu quand Hillary, David Edwards, son ami qui lui a invité en Haiti et lui, ont eu la chance d’assister à une cérémonie vaudou dans un village près de Port-au-Prince.

LIRE AUSSI: L’ex-Mairesse de North Miami Mme Lucie Tondreau condamnée

Le prêtre de la cérémonie était Max Beauvoir, un ancien ingénieur chimiste qui avait étudié à la Sorbonne à Paris. Beauvoir avait abandonné cette carrière quand son grand-père vaudou prêtre étai mort et l’avait nommé comme son successeur.

Grand, d’allure majestueuse, le cheveu blanc crépu, Max Beauvoir est présentement maître suprême et/ou guide spirituel de la religion vaudoue.

Comme dans un manuel d’histoire religieuse, Clinton explique l’origine africaine du vaudou, son rituel et sa croyance. Il raconte une « brève introduction à la théologie vaudoue » que lui a faite Max Beauvoir avant sa participation à une cérémonie organisée pour touristes. « Durant la cérémonie, des esprits sont invoqués et pénètrent dans le corps des fidèles tandis que ces derniers dansent.

LIRE AUSSI: Le Président Michel Martelly salue la sagesse de l’opposition radicale

Après plusieurs minutes d’une danse rythmée par le son de tambours martelant, les esprits se sont manifestés et se sont emparés du corps d’une femme et d’un homme. L’homme s’est mis à frotter tout son corps avec une torche brûlante, et a marché sur des braises sans être brûlé. La femme, saisie de frénésie, a poussé une série de cris puis s’est emparé d’un poulet vivant et l’a décapité avec ses dents. Puis, les esprits l’ont quittée, et ceux qui avaient été possédés sont retombés sur le sol. »

Clinton évoque également le phénomène des zombis raconté par Wade Davis, un scientifique de l’Université Havard, dans son livre « The Serpent and the Rainbow ».

L’ancien numéro 1 américain soutient qu’il relate cette brève incursion dans le monde du vaudou parce qu’il a toujours été « fasciné par la manière dont les différentes cultures tentent de donner un sens à la vie et à la nature, et par la forme que prend chez elles la croyance quasi universelle en l’existence d’une force spirituelle qui anime le monde, qui existait bien avant l’humanité et qui survivra à sa disparition. »

Dans « Ma vie », Clinton donne une vision juste de la perception qu’on doit avoir du vaudou. Il ne fait pas l’amalgame entre vaudou et magie, entre esprits et satan. Au contraire, il arrive à comprendre que « la manière dont Dieu manifeste sa présence dans la religion haïtienne est très différente de celle que l’on trouve chez la plupart des chrétiens, des juifs ou des musulmans. Cependant, les annales de leur culte illustrent incontestablement le vieil adage selon lequel les voies du Seigneur sont impénétrables. »

LIRE AUSSI: Rep. Dominicana: Deux haïtiens arrêtés pour agression et vol de moto

De son expérience personnelle avec l’univers du vaudou, Bill Clinton, chrétien de confession baptiste, tire des conclusions qui devraient porter les chrétiens haïtiens à de plus profondes réflexions autour de cette religion qu’ils rejettent et qualifient trop souvent de maléfique.

Anmwe

Source/Alter Presse/Washington Post

Photo/Archives

www.anmwe.com

Untitled

 

To Top