News

Monde: Guy Philippe perd son appel contre un tribunal fédéral des États Unis

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

Guy Philippe

MIAMI Fl – Les chances de Guy Philippe, reconnu coupable de blanchiment d’argent, de sortir bientôt du pénitencier américain dans lequel il est incarcéré depuis son arrestation sont pour l’instant réduites à néant après qu’il a perdu une autre tentative de remise en liberté devant un tribunal fédéral de Miami. Selon le Miami Herald, la semaine dernière, la juge fédérale Cecilia Altonaga a rejeté l’appel interjeté par Philippe contre sa peine de neuf ans, concluant que la requête de ce dernier selon laquelle les avocats de la défense étaient «inefficaces» et «travaillaient des deux côtés» n’était pas crédible.

Sénateur haïtien élu aux dernières élections législatives, Guy Philippe a plaidé coupable en avril 2017 pour un complot de blanchiment d’argent et a été condamné à neuf ans de prison en juin. Selon le journal floridien, la juge Cecilia Altonaga, du district américain, a estimé que Philippe, qui avait déclaré ne pas avoir besoin d’un interprète créole au tribunal et avait accepté de parler en anglais, avait bien compris la procédure et les conséquences potentielles lorsqu’il s’était entretenu avec ses avocats avant le jugement. « Philippe, 50 ans, a accepté de plaider coupable comme moyen d’éviter une peine à perpétuité dans une importante affaire de stupéfiants. Dans le cadre de l’accord passé avec le bureau du procureur américain, Philippe a également accepté de ne pas faire appel de sa condamnation ni de sa sentence », a révélé le Miami Herald rappelant que la requête de Philippe en annulation de son plaidoyer de culpabilité et de sa peine se fondait sur l’argument selon lequel il n’avait pas reçu de défense efficace de ses avocats.

« L’acte d’accusation initial, qui avait été déposé à Miami en 2005 mais était resté en suspens jusqu’à son arrestation en Haïti il y a deux ans, l’accusait, ainsi que d’autres membres de la police nationale haïtienne, d’avoir accepté des pots-de-vin de trafiquants de cocaïne en échange de la protection de leurs envois de Colombie à Haïti vers les États-Unis », a fait savoir le Miami Herald soulignant que Guy Philippe, malgré cette tentative sans succès, n’abandonne pas son combat pour la liberté. Le journal cite son avocat Philip Pitzer qui a déclaré dans ses colonnes que le coupable a l’intention de contester la décision de la juge Altonaga devant la cour d’appel fédérale à Atlanta. «J’ai parlé à Guy ce matin et il a dit qu’il voulait procéder de cette façon», a déclaré l’avocat Philip Pitzer au Miami Herald.

Source/Le Nouvelliste/Miami Herald
Photo/Archives
www.anmwe.com

To Top