Haiti

Haiti: Dimitri Vorbe « SogeNER p ap nan kanaval ane sa »

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

Dimitri Vorbe – SogeNER

PORT-AU-PRINCE – A environ deux mois des festivités carnavalesques, certaines mises en place ont déjà été effectuées. Les dates sont retenues (3, 4 et 5 mars 2019), le thème vulgarisé (Respekte Lavi), les sites connus (Port-au-Prince et Gonaïves) et certains groupes ont même déjà sorti leur meringue carnavalesque.

Au milieu de tous ces préparatifs qui semblent aller bon train, on s’imagine que les nombreux et différents sponsors, l’une des chevilles ouvrières du carnaval national commencent déjà à élaborer leur plan de collaboration, leur projet de sponsoring pour l’année 2019. Par ailleurs, certains d’entre eux sont déjà sortis de leur silence en dévoilant leur plan d’investissement, mais surtout leur position par rapport à l’organisation du carnaval. C’est le cas de la Société Générale d’Energie S.A (SOGENER).

« SOGENER p ap nan kanaval ane sa », peut-on lire sur le compte Twitter de Dimitri Vorbe, Directeur exécutif de l’institution. Questionné par Loop Haiti à ce sujet, monsieur Vorbe s’est expliqué sur ce choix.

« C’est une décision de sagesse, influencée surtout par les réactions sur les réseaux sociaux », affirme Dimitri Vorbe. Soucieux d’investir dans d’autres secteurs comme la santé et l’éducation, le directeur avoue que le carnaval n’est pas une priorité pour l’instant. « Notre économie va mal, et je suis d’accord avec ceux qui disent que ce n’est pas le moment de danser », ajoute-t-il, pour ensuite égrener les différents besoins de la population que la SOGENER envisage de prendre en compte, au lieu de s’intéresser au carnaval.

Proportionnelle à la crise économique du pays, cette décision tend à être pérennisée à compter de cette année. « Compte tenu des nombreuses fluctuations de notre économie, si cela ne va pas mieux, la SOGENER garde sa position », dixit M. Vorbe.

Source/Loop Haiti
Photo/Archives
www.anmwe.com

To Top