Haiti

Monde: 28 migrants Haïtiens périssent dans un naufrage au large des Bahamas

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

BAHAMAS – Les autorités bahaméennes ont récupé entre samedi et dimanche les corps sans vie de 28 Haïtiens suite au naufrage de leur embarcation de fortune. Les forces de défense des Bahamas ont retrouvé 15 corps ce dimanche tandis que les 13 autres ont été récupérés samedi suite aux opérations de secours lancées après le naufrage.

17 survivants ont été aussi retrouvés dans le cadre de ces opérations. Depuis plusieurs semaines, des dizaines de compatriotes ont pris la mer dans l’objectif de regagner des destinations à l’étranger comme les Bahamas ou les États-Unis d’Amérique. Plusieurs embarcations ont fait naufrage et des morts de plus en plus nombreux sont à déplorer.

L’ambassade américaine en Haïti a ralayé sur Twitter le bilan des autorités des Bahamas sur l’accident, soit 28 morts et 17 survivants secourus. L’ambassade américaine a aussi rappelé aux Haïtiens le danger que représentent les voyages clandestins. Un haut responsable des Forces de Défense des Bahamas a confirmé ce dimanche au Miami Herald que les opérations de secours se poursuivent.

Dans un message posté sur son compte Twitter, Le ministre des Affaires Etrangères Edmond Bocchit a déclaré:

“Se avek tristès pou m ap tandé ak gadé Frem ak Sem kap mouri nan kondisyon sa yo nan lanmè. Nan moman sa ampil fanmi plonjé nan lapen. Mwen ap kembé yo nan pansem”.

“Nou toujou ap suiv ak anpil atansyon dewoulman sitiyasyon Frè ak Sè nou you ki fè nofraj nan abako, Bahamas. Nou gen 2 diplomat sou plas kap enfomé nou detanzantan. Prezidan @moisejovenel ak PM @jeanhenryceant enfòme de sitiyasyon a.Yap poté viktim yo Nassau pou yon antèman diy”, a indiqué dans un autre tweet le chancelier haïtien.

Depuis le début de l’année, il y a une intensification des boat people haïtiens qui tentent d’entrer aux Bahamas. Début janvier, cinq embarcations de fortune transportant plusieurs centaines d’Haïtiens avaient été interceptées en une semaine au large des Bahamas.

Source/Le Nouvelliste

Photo/Archives

www.anmwe.com

To Top