Haiti

Miami : Le duo haïtien toujours très populaire selon des sondages

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

Le gouvernement d’Haïti a généralement encore reçu des notes négatives dans les médias nationaux et internationaux, la majorité des Haïtiens semblent en désaccord avec ce que les journalistes et les experts disent sur leur gouvernement.

Martelly Lamothe

C’est ce que Newlink Research, une firme basée à Miami, révèle largement dans toute l’Amérique latine et les Caraïbes et Dagmar recherche, l’une des plus importantes sociétés de l’opinion publique d’Haïti, a trouvé dans leur deuxième et plus récent sondage qui mesure le pouls de la façon dont les Haïtiens regardent leur gouvernement.

Newlink-Dagmar ont interrogées 1098 Haïtiens entre le 11 Décembre et le 17, le sondage a une marge d’erreur de + / -5 pour cent au niveau de confiance de 90%.

Selon le sondage, la cote de popularité du président Martelly a grimpé à 80,5% de 62,4%. Ce taux lui donne la tête comme le plus populaire Chef d’Etat  dans l’hémisphère. Martelly, un ancien musicien très populaire et artiste, se rend régulièrement dans les villes partout en Haïti, où il interagit directement avec les Haïtiens.

Martelly semble être très en avance, depuis que les Haïtiens ont également donné de très bonnes notes au premier ministre Lamothe dont la cote d’approbation est passé à 68,1% contre 51,4%. Lamothe, un homme d’affaires devenu politicien, est généralement perçu comme quelqu’un qui a apporté la pratique des affaires et de la discipline dans le gouvernement.

Les haïtiens ont également donné à l’équipe de Martelly / Lamothe des cotes très élevées, le gouvernement a atteint 77,6% contre seulement 43,2% en mai. Martelly et Lamothe ont été perçus comme bien travailler ensemble de 66,3%.

Programmes, surtout sociales du gouvernement, du libre accès au programme des écoles qui fournit un accès gratuit pour les moins de 1,2 million d’enfants et un programme de transfert de fonds connu sous le nom Ede Pep-sont très bien connu et aimé par la plupart des Haïtiens.

Ces chiffres sont en contradiction directe d’articles publiés qui indiquent que les manifestations de rue sont enracinées dans un mécontentement général avec le gouvernement actuel. Ces chiffres montrent un tout autre scénario. Le sondage reflète le mécontentement haïtien avec le manque de possibilités d’emploi, de placer ce que la question prioritaire de préoccupation.

Le sondage visait à identifier la perception des récentes tensions entre l’exécutif et le législatif. Alors que 54,6% de la population pense que le président est prêt à travailler avec le Parlement, que 36,2% estime que le Parlement est intéressé à travailler avec le président. Dans le même sens, sur une échelle de 1 à 7, le sondage montre que les Haïtiens font confiance au président (5.14) de plus que le Parlement (3.24).

Enfin, le sondage a identifié une augmentation de la préoccupation sur la situation de la sécurité avec 15% indiquant qu’il s’agissait d’un problème par rapport à seulement 7% en mai. Des préoccupations ont été également exprimé sur les nombreuses protestations vu autour principalement de Port-au-Prince au cours des dernières semaines.

Source/Newlink Research

Photo/Archives

www.anmwe.com

To Top