Economy

Haiti: Risque de perdre plus de 2 mille emplois dans le textile à cause de la grève

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – L’arrêt de travail des ouvriers du textile ses dernières semaines à la SONAPI et au parc industriel de Caracol risque d’occasionner la perte de 2600 emplois dans le secteur. C’est ce qu’a fait savoir ce mercredi le directeur général de la société nationale des parcs industriels.

Dans le cadre d’une interview exclusive accordée à Radio et Télé Métropole, Bernard Shetiny confirme par ailleurs la reprise des activités à la SONAPI ainsi qu’au niveau du parc industriel de Caracol.

Tout regrettant que des violences aient émaillées le mouvement des ouvriers, monsieur Schetiny préconise le dialogue entre les différents acteurs, dans la perspective d’une solution définitive à la crise.

Le secteur du textile représente 90% des exportations du pays, soit près d’un milliard de dollars américains explique Bernard Shhetiny. Certes, les revendications des travailleurs sont justes. Mais le numero 1 de la Sonapi regrette que les ouvriers aient recouru à la violence dans le cadre de leur mouvement.

Le dialogue. C’est donc l’alternative préconisée par le directeur général de la SONAPI pour un dénouement définitif de la crise, née des revendications des ouvriers. La reprise des activités dans les différentes usines du textile n’est pas une fin en soit reconnait, Bernard Schetiny.

Il y a environ 30 ans, a lui seul, le secteur de la sous-traitance représentait 200 mille emplois. Bien que le pays dispose des avantages qu’offrent les lois hope et Help, ce secteur est à présent réduit à 40 mille emplois.

CLIQUEZ ICI POUR EN SAVOIR PLUS

Source/Radio Métropole Haïti
Photo/Archives
www.anmwe.com

SONAPI

 

To Top