Haiti

Haïti: 6,5 millions US pour la construction d’une nouvelle centrale solaire

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

CARACOL – Le Gouvernement des États-Unis, via l’Agence américaine pour le développement international (USAID), en partenariat avec la Banque Interaméricaine de Développement (BID), a accordé 6,5 millions de dollars pour la construction d’une nouvelle centrale solaire dans le parc industriel de Caracol (Dept. Nord-Est). Cette centrale solaire améliorera l’accès aux services d’électricité pour les locataires du parc industriel de Caracol (PIC) et 14.000 clients résidentiels et commerciaux dans les communautés environnantes et réduira les coûts globaux d’électricité. Ce grand programme d’énergie solaire renouvelable initié par la BID, auquel l’USAID contribue, financera la construction de deux centrales solaires à l’intérieur du PIC, une centrale de 8 MW et une centrale de 4 MW, d’une valeur total de 23 millions de dollars.

L’Ambassadrice des États-Unis en Haïti, Michele Sison, a déclaré « En plus d’attirer des investisseurs et de créer des emplois, une énergie plus abordable et plus fiable améliorera la vie des résidents vivant aux alentours du PIC. »

L’approvisionnement en électricité du PIC est actuellement assuré par la centrale thermique de 17 millions de dollars, qui a été construite en 2012 par l’USAID. Cette centrale thermique de 10 MW au mazout et / ou au diesel. Actuellement, la centrale fournit l’électricité à cinq clients industriels exploitant 14 manufactures à l’intérieur du PIC et cinq communes avoisinantes. Cependant, les droits de douane sont élevés pour les utilisateurs industriels en raison du prix du carburant importé. (Ils sont bien plus élevés que les prix en République Dominicaine, par exemple.) Les coûts énergétiques élevés menacent la compétitivité et la durabilité du PIC.

Pierre Michel Joassaint, Directeur Général de l’Unité Technique opérationnelle du Ministère de l’Économie et des Finances (UTE/MEF) a souligné « Grâce à la centrale solaire, les coûts de l’électricité vont diminuer de manière significative, et le PIC deviendra plus compétitif. Cela devrait permettre d’attirer de nouveaux locataires et de créer plus d’emplois dans le parc. L’UTE s’attend également à ce que le tarif diminue pour les clients des communautés environnantes, ce qui permettra d’étendre le réseau et d’accroître l’accès à l’électricité dans la région. »

Les deux centrales solaires seront construites à l’intérieur du PIC sur environ 18 hectares de terres déjà affectées à un usage industriel et seront reliées à la centrale électrique existante. Les deux centrales solaires seront exploitées et entretenues par un seul opérateur privé indépendant. Le contrat pour la conception, l’installation, l’exploitation et la maintenance des deux centrales solaires sera attribué par l’UTE/MEF par le biais d’un appel d’offres international lancé en septembre 2020.

Source/HaïtiLibre
Photo/Archives
www.anmwe.com

To Top