Education

Haiti: Opération de distribution de lettres de nomination dans plusieurs Ecoles nationales et Lycées de la République

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – Le ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) a initié, ce lundi 16 avril 2018, une opération de distribution de lettres de nomination dans plusieurs Ecoles nationales et Lycées de la République. Ceci est fait conformément aux engagements pris et réitérés par le Ministre Pierre Josué Agénor Cadet et approuvés par le Premier Ministre Jack Guy Lafontant, a rappelé d’entrée de jeu Jackson Pléteau.

Pour le premier jour de cette opération, le Directeur de cabinet du Ministre Cadet a remis les lots de lettres aux responsables de six lycées. L’on cite : Lycée national de Duvivier (Cité-Soleil), Lycée Paul Eugène Magloire de Quartier-Morin, Lycée Sainte-Philomène du Cap-Haïtien, Lycée des Jeunes Filles du Cap-Haïtien, Lycée Anténor Firmin de Petite-Anse (Cap-Haïtien), et le Lycée Boisrond Tonnerre (Cap-Haïtien).

L’opération va se poursuivre à travers le pays, car toutes les Directions départementales d’Education sont concernées.

Ce premier lot contient 500 lettres pour lesquelles les avis financiers, les mémorandums y relatifs ont été préparés. Ce qui laisse supposer que le ministère de l’Economie et des Finances ne va pas mettre du temps pour commencer à émettre des chèques aux noms de ces enseignants dans l’idée d’éviter le cumul des arriérés de salaire.

Lors de la réception de ces lettres de nomination, le directeur de chaque lycée était tenu de signer une déclaration d’engagement disant qu’il reconnaît que ces enseignants travaillent effectivement dans son établissement. L’idée qui sous-tend une telle décision vise à contrer l’absentéisme de certains enseignants et aussi cette mauvaise pratique de faire entrer un enseignant dans une salle de classe sans un acte administratif approprié.

Le censeur du Lycée Boisrond Tonnerre du Cap-Haïtien s’est réjoui de l’avancement de ce processus de régularisation des enseignants. Jean Claudel Romélus a reçu 33 lettres pour le compte de son établissement dont le fonctionnement a été perturbé dans le courant de l’année académique par des arrêts de travail mouvementés.

Le directeur du Lycée national de Duvivier (Cité-Soleil) a abondé dans le même sens. Josaphat Charles a rappelé comment son école a souffert du refus de nombre d’enseignants de revenir dans les salles de classe pas avant la réception de ces lettres. Aujourd’hui, ceci est acté pour une partie d’entre eu, a-t-il fait remarquer. Il a appelé tous ceux qui sont encore dans l’attente à faire preuve de patience, à reprendre leurs cours dans le calme, le temps que leurs dossiers soient analysés en bonne et due forme et transmis aux instances concernées pour le suivi.

Il reste dans le pipeline 1800 autres lettres que le MENFP aura à distribuer dans les semaines à venir après l’examen des dossiers par l’Office de Management des Ressources humaines(OMRH) et approbation du chef du gouvernement.

CLIQUEZ ICI POUR EN SAVOIR PLUS

Source/Haiti Press Network
Photo/Haiti Press Network
www.anmwe.com

Jackson-Pléteau

To Top