Haiti

Haiti: Moïse Jean-Charles dénonce la présence d’André Apaid au Centre de tabulation des votes

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – Lors d’une conférence de presse mardi, et dans des interventions sur des stations de radio, il a dénoncé la présence d’André Apaid au Centre de tabulation des votes à titre de consultant. « M. Berlanger a intégré André Apaid au Centre de tabulation des votes comme consultant. Je le dénonce et je ne l’accepterai pas », a déclaré le candidat à la présidence de la plateforme Pitit Dessalines.

Jean-Charles Moïse a précisé qu’il n’avait jamais dit qu’André Apaid était le directeur du Centre de tabulation. « A quel titre un industriel est devenu consultant du CTV pour faire des recommandations techniques et évaluer la machine électorale? », s’est interrogé M. Moïse. L’ex-sénateur du Nord a donné une connotation politique à ce poste, tout en demandant d’écarter Apaid du CTV. « C’est une menace pour la plateforme car Andy Apaid est responsable des mauvais sondages contre nous. Quelle que soit la raison, la plateforme n’accepte pas la présence d’Apaid au sein du CTV.

La population doit être au courant des personnalités qui vont intégrer le processus électoral », a-t-il indiqué. Se tenant sur la défensive, le leader de Pitit Dessalines a déploré « la nomination par le PNUD de deux membres au CTV qui ont entièrement le contrôle du système. » Selon lui, le directeur du CTV n’a même pas accès au système de données du CTV. « Tout le monde savait depuis plus de deux mois que le Conseil avait nommé un directeur au Centre de tabulation qui est Robenson Chérilus et un directeur adjoint, Grégory Hilaire », a indiqué lundi au Nouvelliste Léopold Berlanger, président du CEP.

Au cours de sa conférence de presse, M. Moïse en a profité pour mettre en défi Léopold Belanger de le démentir quant à la nomination de ces deux personnalités par le PNUD au Centre de tabulation des votes, et à la présence d’un autre représentant au CEP qui, selon lui, dicte ses quatre volontés aux conseillers électoraux.

D’après l’ancien maire de Milot, les sondages « truqués » prouvent que la communauté internationale a une main cachée pour démobiliser le peuple et falsifier les résultats. Il a dénoncé également la présence du directeur du registre électoral, Philippe Augustin, à Dubaï pour vérifier les bulletins de vote. De l’avis de M. Moïse, ce dernier est impliqué dans la réalisation des élections controversées de 2015.

Le candidat à la présidence de Pitit Dessalines invite ses sympathisants à un sit-in lundi prochain devant le siège du CEP pour « dénoncer ces manœuvres afin d’éviter que le pays ne sombre dans une autre crise postélectorale ». Il exhorte le président du CEP et les conseillers à assumer leurs responsabilités envers la nation.

CLIQUEZ SUR LE LIEN POUR EN SAVOIR PLUS

Source/Le Nouvelliste
Photo/Archives
www.anmwe.com

Moise-Jean-Charles-Andre-Apaid

To Top