Haiti

Haiti: Marvel Dandin et Liliane Pierre-Paul déposent une plainte pour identifier les causes réelles du sinistre

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – Les deux co-fondateurs de Radio Kiskeya, ravagée par un incendie le vendredi 21 décembre dernier, ont déposé une plainte au cabinet du juge d’instruction dans le but d’identifier les causes réelles de ce sinistre ainsi que sa nature et de traduire par devant les autorités de jugement, tous ceux qui seraient impliqués dans son exécution, s’il s’avère que le feu était effectivement d’origine criminelle.

Liliane Pierre Paul et Marvel Dandin, pensent que certains indices tendent vers la thèse d’un incendie criminel.

Port-au-Prince, vendredi 18 janvier 2019

Au Juge d’instruction du Tribunal de Première instance de Port-au-Prince

En ses Bureaux.-

Honorable Magistrat,

Le sieur Jean Marvel DANDIN et la dame Marie Liliane PIERRE-PAUL, propriétaires, demeurant et domiciliés au numéro 42, rue Villemenay, Bois-verna, Port-au-Prince, identifiés par les numéros de leur carte d’identification nationale 01-01-99-1955-10-00243 ; 01-08-99-1953-06-00032, respectivement directeur général de radio-télé Kiskeya et directrice de programmation de radio télé Kiskeya, une chaîne de média privé émettant sur la bande FM, fréquence 88.5 et sur la chaîne 14, ont l’honneur de vous exposer ce qui suit :

Le vendredi 21 décembre 2018, aux environs de 21 heures 30, un incendie a éclaté dans une maison appartenant à la famille Claude Jeanty MORENCY, contiguë au local de la station radio-télé Kiskeya ;

Le feu qui semble avoir partiellement consumé le premier étage de la maison où il s’est déclaré, s’est propagé aux locaux de la station radio-télé Kiskeya ;

Cependant, bien avant sa propagation, les responsables de la chaîne de média ainsi que des agents de la Police Nationale d’Haïti (PNH), exceptionnellement sur les lieux dans le cadre d’une activité, ont fait appel au corps des pompiers de Port-au-Prince ;

Alors que les pompiers tardaient à se rendre sur les lieux, plusieurs alertes ont été lancées sur les ondes de la radio Kiskeya ; Elles ont été relayées par d’autres médias locaux, qui tentaient d’éviter, au même titre que les responsables de radio-télé Kiskeya, que le feu se propage ;

En attendant que le corps des pompiers de Port-au-Prince donne suite aux appels à lui lancés, des personnes alors sur place dont le sieur Gaël PINSON, un spécialiste connu en prévention et extinction de feux, aidées par certains employés de la station, ont tenté de circonscrire le feu avec les extincteurs de secours installés à cet effet à radio-télé Kiskeya. Leurs tentatives se sont révélées vaines ;

En dépit des appels pressants et répétés adressés aux membres de la famille du sieur Claude Jeanty MORENCY ainsi qu’à lui-même pour donner accès à leur maison où se trouvait le foyer du feu, ils n’ont pas répondu. Par la suite, ils sont sortis de leur maison de manière apparemment nonchalante et le sieur Claude Jeanty MORENCY s’est simplement contenté de déplacer son véhicule pour éviter qu’il ne soit incendié.

Honorable Magistrat,

Vers 23 heures, soit environ deux (2) heures de temps plus tard, les corps des pompiers de Delmas, de Pétion-ville, de Carrefour, de l’Aéroport et de Port-au-Prince sont arrivés sur les lieux. Le feu avait alors déjà détruit plusieurs compartiments de radio-télé Kiskeya dont les bibliothèques, la discothèque et les bureaux des exposants. De plus, des archives écrites et sonores dont certaines datent de plus de vingt-cinq (25) ans, des appareils techniques de la radio, des distinctions collectives et individuelles qui se trouvaient sur les lieux, des œuvres d’arts signés Gesner Armand, Franck Etienne et Robert Paret et des coffres dans lesquelles étaient entreposées des données précieuses, ont été incendiés. Tous les réseaux électriques, informatiques et internet de radio-télé Kiskeya ont été endommagés. La vidéographie d’une partie de la scène, tournée par des journalistes qui étaient présents, est disponible pour votre édification.

Honorable Magistrat,

Au lendemain de l’incendie, les exposants ont appris des informations troublantes qu’ils estiment devoir partager avec vous. En effet :

• Après avoir reçu l’appel, le corps des pompiers de Port-au-Prince s’est rendu à Turgeau, à Pétion-ville, à Delmas, ainsi qu’aux locaux de radio Ibo, arguant ne pas connaitre l’adresse de radio-télé Kiskeya ; A aucun moment, les responsables de la station n’ont reçu un appel téléphonique leur demandant des précisions sur l’adresse ;

• Étonnés d’être arrivés les premiers sur les lieux de l’incendie, les agents du corps des pompiers de Delmas auraient affirmé s’être entretenus avec ceux de Port-au-Prince qui leur avaient déclaré être en contrôle du feu à radio-télé Kiskeya ;

• Le spécialiste Gaël PINSON qui était sur les lieux le jour du drame a affirmé n’avoir jamais, de toute sa carrière, fait face à un feu d’une telle ampleur, en provenance d’une maison privée.

Honorable Magistrat,

Les exposants insistent sur l’importance de la chaine de média radio-télévision Kiskeya, son travail au sein de la communauté et surtout son engagement dans la lutte pour l’établissement de l’Etat de droit démocratique en Haïti, engagement caractérisé par des prises de position tranchantes contre l’arbitraire et l’anarchie.

A plusieurs reprises, des employés de radio-télévision Kiskeya ainsi que les exposants eux mêmes ont été l’objet de menaces, ce qui les porte à ne pas prendre à la légère les informations susmentionnées, qui tendent vers la thèse d’un incendie criminel.

C’est pourquoi, le sieur Jean Marvel DANDIN et la dame Marie Liliane PIERRE-PAUL requièrent qu’il vous plaise, Honorable Magistrat, mener une instruction autour de l’incendie du 21 décembre 2018 qui a ravagé radio-télé Kiskeya, dans le but d’en identifier les causes réelles ainsi que sa nature et de traduire par devant les autorités de jugement, tous ceux qui seraient impliqués dans son exécution, s’il s’avère que le feu était effectivement d’origine criminelle, car l’incendie est prévu et de plus, les exposants vous sauraient gré d’enquêter aussi sur le comportement des agents du corps des pompiers de Port-au-Prince et leur arrivée tardive sur les lieux sous prétexte qu’ils ne connaissaient pas l’adresse de la radio.

Car, selon plus d’un, une prompte intervention aurait contribué à circonscrire le feu dans la maison où il s’est déclaré et prévenir l’incendie de la radio télé Kiskeya.

 Pour toutes questions relatives à ce dossier, les exposants peuvent être rejoints aux numéros 3466 3262 et 3467-8885.

Salutations distinguées.

Jean Marvel DANDIN

Directeur général

Marie Liliane PIERRE-PAUL

Directrice de programmation

Source/Rezo Nodwes

Photo/Archives

www.anmwe.com

To Top