Haiti

Haiti: L’ONA s’engage dans la lutte visant à combattre la corruption au sein de l’administration publique

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – Me Newton Saint-Juste a dénoncé une fausse note en circulation sur les réseaux sociaux selon laquelle il aurait signé un contrat anti-daté avec l’ONA vers la fin du mois de novembre. Par ce contrat, son cabinet aurait perçu des honoraires durant sept (7) mois, sur la période allant de la de mars à novembre 2019.

L’homme de loi a informé que cette fausse note survient suite à une campagne judiciaire entamée avec des dirrigeants de l’ONA afin de permettre à l’institution de récupérer des prêts élevés accordés à certaines personnalités publiques.

Cependant, il a confié avoir fait une proposition de service juridique à l’ONA en septembre 2018, précisant que les responsables de cette institution financière l’avaient agréée en mars 2019. Mais a-t-il dit, la Cour des comptes et du contentieux administratif (CSC/CA), n’avait pas agrée le dossier pour manque de documents tels: Sa licence en droit et un certificat du barreau de Port-au-Prince.

« Donc, les rumeurs selon lesquelles mon cabinet aurait reçu des honoraires de l’ONA à la fin du mois de novembre 2019, sont complètement fausses”, a t-il dénoncé, dans une interview exclusive accordée à la rédaction de Vant Bef Info (VBI). Il affirme avoir choisi volontairement de publier la vraie note émanant de l’institution dans le but de contre-carrer le “tract” en circulation sur les réseaux sociaux. Il pointe du doigt des personnalités qui avaient bénéficié des prêts pour des montant élevés.

“Pour moi, il s’agit d’une campagne de discrimination judiciaire par anticipation entamée par ces gens qui avaient contracté des prêts douteux et suspects craignant que la vérité cachée ne soit dévoilée par la justice haïtienne”, a déclaré Me Saint-Juste. Il fait remarquer que les démarches des responsables de l’ONA s’inscrivent dans le cadre de la lutte visant à combattre la corruption au sein de l’administration publique.

Aussi faut-il souligner qu’une note de l’ONA, confirme que l’institution avait agrée la proposition de Me Saint-Juste et accepté d’engager son cabinet pour un montant évalué à 36 mille dollars américains par année à raison de 3 mille dollars par mois au taux du jour.

Source/Vant Bèf Info (VBI)
Photo/Archives
www.anmwe.com

To Top