Haiti

Haiti: Les Forces Armées d’Haïti (FAD’H) s’agrandissent et se renforcent

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – De 150 militaires, les Forces armées d’Haïti (FAd’H) sont passées à un effectif de 400 soldats. Le retour au pays dimanche dernier de 50 sous-officiers après leur formation au Mexique permettra au haut état-major de l’armée d’avancer plus rapidement dans le processus de recrutement et de formation d’autres promotions de soldats, ont confié au Nouvelliste le général Jodel Lessage et le ministre de la Défense Enold Joseph.

Ils sont 50 jeunes de retour au pays le dimanche 14 avril après leur formation de trois mois à la Escuela miltar de sargentos de Puebla au Mexique. « Ils avaient déjà reçu une formation militaire en Equateur. Ces sous-officiers constituent un personnel cadre pour les enrôlés. C’est un avantage sérieux pour les Forces armées d’Haïti », se réjouit le général Jodel Lessage, commandant en chef des FAd’H.

Joint par téléphone lundi par Le Nouvelliste, le général a souligné que ces 50 jeunes aspirent au grade de caporal-sergent. « C’est-à-dire chef d’escouade, dans une unité d’infanterie ou de n’importe quelle autre branche. Ils auront un certain effectif sous leurs ordres », a expliqué Jodel Lessage.

Outre ces 50 jeunes sous-officiers, 250 autres soldats seront gradués la semaine prochaine. Ils ont été formés à la base militaire d’Anacaona à Gressier par des militaires mexicains et des formateurs haïtiens. « La formation de cette promotion touche à sa fin. D’ici la semaine prochaine on procédera à leur graduation », a affirmé le général Lessage.

Le ministre de la Défense, Enold Joseph, qui se réjouit de la formation de ces 50 sous-officiers, a souligné pour Le Nouvelliste qu’ils seront aussi des instructeurs pour les nouvelles classes de soldats. Après la graduation la semaine prochaine de la première promotion de 250 soldats, ces sous-officiers formés au Mexique participeront à la formation d’une deuxième promotion de 300 nouveaux soldats, a annoncé M. Joseph.

35 autres militaires seront envoyés en formation au Mexique, a ajouté le ministre de la Défense. Enold Joseph a rappelé qu’en novembre 2018, il avait signé un accord de coopération avec les Forces armées mexicaines autorisant les militaires mexicains à participer à la formation des militaires haïtiens tant au Mexique qu’en Haïti.

Aujourd’hui, en plus du haut état-major composé de sept officiers supérieurs (Jodel Lessage, lieutenant-général ; le général de brigade Sadrac Saintil, chef d’état-major général ; le colonel Jonas Jean, inspecteur général ; le colonel Jean-Robert Gabriel, assistant chef d’état-major G1/G3 ; le colonel Derby Guerrier, assistant chef d’état-major G2/G4 ; le colonel Joseph Jacques Thomas, secrétaire de l’état-major général; et le colonel Fontane Beaubien, membre de l’état-major personnel du commandant en chef). Les FAd’H comptent dans leurs rangs 400 militaires.

Selon le ministre de la Défense, ces 400 soldats seront confinés dans leurs bases dans les trois grandes régions du pays, à savoir le grand Nord, l’Ouest et le grand Sud. « Nous avons la caserne de Péligre, une structure à Petite-Rivière de l’Artibonite, Lamentin à Carrefour et la base à Léogâne », a-t-il révélé, soulignant que des discussions sont en cours pour une base dans le Nord-Est. « Mais malheureusement nous n’avons pas assez de moyens pour le faire », s’est désolé M. Joseph.

Enold Joseph a fait savoir que selon son plan triennal, avant la fin de l’année, les FAd’H compteront un millier de soldats dans leurs rangs

Cette première classe de 250 soldats a été formée pendant environ quatre mois. Le général Lessage se plaint du manque de moyens de fonctionnement dont souffrent les FAd’H. « Les moyens sont limités; jusqu’à présent on ne dispose pas de budget. Ce n’est pas trop aisé… », a-t-il dit.

Source/le Nouvelliste
Photo/Archives
www.anmwe.com

To Top