Haiti

Haiti: Le Premier Ministre a.i. Jean Michel Lapin dénonce une guérilla dans les bidonvilles

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – L’Etat est confronté à une guerrilla dans plusieurs régions, a déclaré le Premier Ministre a.i. Jean Michel Lapin en référence aux exactions des bandes armées.

Le Premier Ministre avait convoqué ce màrdi une nouvelle rencontre du Conseil Supérieur de la Police Nationale (CSPN) afin d’analyser la situation sécuritaire et les dispositions urgentes à adopter.

Les autorités sécuritaires ont dressé le constat d’une dégradation de la situation au cours des dernières semaines. M. Lapin a laissé entendre que la guérilla est la troisième étape dans l’escalade après le banditisme et le banditisme armé.

Il annonce que des dispositions seront adoptées face à la nouvelle donne.

Le chef du gouvernement démissionnaire s’est gardé d’annoncer les principaux aspects du plan de renforcement sécuritaire. L’´État a pour devoir de répondre à ce qui se oasse, dit-il assurant qu’il subit moralement les conséquences des violences parce que c’est la responsabilité de l’Etat.

Le CSPN est préoccupé notamment par les affrontements entre bandes rivales dans Le bidonville de La Saline. Les détonations des armes automatiques étaient entendues par le Premier Ministre tandis qu’il faisait le dépot de ses pièces à la chambre des députés ce màrdi 16 Avril 2019.

De l’avis de M. Lapin la détérioration sécuritaire a débuté après le départ de Jean Claude Duvalier en 1986. Selon les statistiques les actes de violences se sont intensifiés dans les diverses régions notamment les quartiers populeux depuis 33 ans.

Source/Radio Métropole Haïti
Photo/Archives
www.anmwe.com

To Top