Haiti

Haïti: Les évêques exigent la fermeture des écoles, universités et institutions catholiques du pays

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – Le dimanche 11 avril 2021, des membres du Gang armé ” 400 mawozo” ont enlevé 7 religieux ainsi que trois autres personnes qui les accompagnaient à la cérémonie d’installation du père Jean Anel Joseph en tant que curé de la paroisse Galette Chambon. Cette situation a provoqué l’indignation des évêques de la conférence épiscopale d’Haïti qui, en guise de protestation, demandent la fermeture de toutes les écoles congréganistes, presbytérales, les universités ainsi que toutes les autres institutions catholiques du pays.

“Nous sommes Indignés et révoltés d’apprendre que des bandits ont kidnappé 4 prêtres de la communauté de saint Jacques à savoir le père Evens Joseph, le père Jean Anel Joseph, le père Michel Briand (Français), le père Jean Nicaisse Milien, le père Joël Thomas ; un prêtre de l’archidiocèse du Cap-Haïtien , le père Hugues Baptiste ; deux religieuses Sr Anne Marie Dorcelus (de sainte Thérèse) et sr Agnès Bordeau (une française de la communauté la Providence); la mère du père Jean Anel Joseph, Madame Oxane Dorcelus, sa soeur Lovely Joseph et son parrain Welder Joly”, lit-on dans une note publiée par la conférence épiscopale d’Haïti ce mardi 13 avril.

Dans cette note signée par ‘une dizaine de prêtres dont le cardinal Chibly Langlois, Monseigneur Launay SATURNE, lMonseigneur Yves Marie PÉAN et Monseigneur Pierre André DUMAS, les évêques, indignés, dénoncent et condamnent avec la dernière rigueur ce kidnapping et rappellent que depuis plusieurs années le phénomène de kidnapping est répandu dans le pays. ” L’impunité renforce l’insécurité. Les bandits font la loi et opèrent sans aucune crainte d’être arrêté un jour. Vue la gravité de la situation, les bandits semblent avoir plus de pouvoir que l’Etat et la police“, constatent les évêques dans cette note.

“Nous ne devons pas rester les bras croisés et regarder les bandits assassiner, violer et Kidnapper nos frères et sœurs. Nous sommes arrivés à un carrefour où il est impératif que nous mettions tous la main à la pâte pour un meilleur lendemain”, écrivent ces évêques qui appellent à l’union et invitent le peuple à la prière pour sortir le pays de cette Impasse.

En ce sens la conférence épiscopale d’Haiti demande la fermeture de toutes les écoles, universités et institutions de l’église Catholique à travers le pays durant toute la journée du jeudi 15 avril 2021. Ils annoncent également la célébration d’une messe à midi dans toutes les églises du pays. Celle de Port au Prince aura lieu , avec tous les évêques, à l’église Saint Pierre de Pétion-Ville.”En cette journée du 15 avril, nous demandons que toutes les cloches du pays sonnent à midi exactement”,

“Nous demandons à tous les prêtres, à tous les consacrés ainsi que tous les agents pastoraux d’accompagner le peuple de Dieu dans l’espérance comme le pape François nous l’a conseillé.

Source/Juno7
Photo/Archives
www.anmwe.com

To Top