Haiti

Haiti: L’Entente Politique de Transition signée par l’opposition n’est qu’une proposition selon le PHTK

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – Le Parti Haïtien Tet Kale (PHTK) a dans un communiqué paru ce mardi 12 novembre 2019 réagi suite à l’entente trouvée par l’opposition politique plurielle ainsi que la société civile autour de la transition après le départ du président Jovenel Moise.

« Malgré les prétentions hégémoniques des inspirateurs de cette initiative, le PHTK constate que l’entente politique de transition ne fait pas l’unanimité au sein des partis d’opposition et n’est pas non plus endossée par des organisations représentatives de la société civile. Il y a donc lieu de considérer ce document comme une proposition parmi d’autres, sans force exécutoire, qui a le mérite de clarifier la position des acteurs dans la perspective du nécessaire et inclusif dialogue à venir », a martelé le PHTK.

Par ailleurs, le parti accomplissant environ huit (8) années au pouvoir par les présidents Joseph Michel Martelly et Jovenel Moise dit applaudir la démarche unitaire initiée par certains partis ayant conduit à cette entente politique de transition.

« Dans un Etat de Droit, les mécanismes de renouvellement ou de remplacement liés au suffrage universel qui s’imposent à tous, excluent toute rupture de l’ordre démocratique par l’intimidation, la violence ou effraction, à travers de structures de circonstance sans légitimité, ni titre et ni qualité », rappelle le PHTK soutenant que suivant la constitution de 1987 et à travers les élections tenues dans le pays en 2015, 2016 et 2017 la charpente actuelle de l’Etat concerne 5 000 élus des collectivités locales en passant par les parlementaires et la présidence.

Dans ce communiqué, le parti PHTK dit réaffirmer son attachement aux acquis démocratiques portés par la constitution de 1987 et les principes cardinaux de l’État de Droit, sa fidélité aux valeurs de démocratie libérale fondées sur la conquête et la transmission pacifiques du pouvoir à travers des élections crédibles, apaisées et inclusives, sa volonté de contribuer par le dialogue, la négociation, la concertation à résoudre la crise actuelle de manière à instaurer durablement dans notre pays, la paix sociale, la tolérance et la stabilité politique, indispensables à l’éradication de la corruption, à la croissance économique et à la réduction de la pauvreté.

Source/Haiti Press Network
Photo/Archives
www.anmwe.com

To Top