Haiti

Haiti: Le Rnddh souhaite des enquêtes sérieuses sur les récents incendies dans les marchés publics

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – Le Réseau national de défense des droits humains (Rnddh) exhorte les autorités à mener des « enquêtes sérieuses » sur les incendies des marchés publics « Hyppolite » et « Guérit » survenus à Port-au-Prince, respectivement les mardi 13 et dimanche 18 février 2018.

Dans un communiqué dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse, il encourage les institutions policière et judiciaire à mener des enquêtes techniques « avant de partager avec le public les résultats de celles-ci et d’indiquer si les incendies sont accidentels ou criminels ».

Il les invite aussi à mener des enquêtes « célères » autour de ces incendies de marchés publics et à traduire par devant les autorités de jugement, toutes personnes impliquées dans la perpétration de ces actes, au cas où les enquêtes révèleraient qu’il s’agit d’incendies criminels.

« Ces incendies appauvrissent une bonne frange de la classe moyenne et instaurent une terreur palpable au sein de la population haïtienne, déjà très éprouvée par un taux de chômage très élevé et des conditions générales de vie très précaires », déplore le Rnddh.

Ces incendies de marchés publics ne sont ni des actes isolés ni des accidents, avance-t-il.

La banalisation par les autorités des incendies de marchés publics, à travers les médias, constitue un type de comportement qui risque de faire obstruction à la justice ou, pire, de faire cheminer les enquêtes dans une direction prédéterminée, met-il en garde.

Il critique certaines autorités policières, à l’instar des autorités politiques, qui font le jeu des pyromanes, en apportant des réponses prématurées et émotionnelles aux incendies.

Cette pratique, visant à calmer les esprits, serait susceptible d’empêcher, du coup, à la police et à la justice de travailler dans la sérénité pour conduire leurs enquêtes.

« La rumeur selon laquelle l’incendie est depuis quelque temps utilisé comme un outil de lutte pour s’en prendre à des adversaires politiques et économiques ou pour déstabiliser un régime en place, se confirme », s’inquiète le Rnddh.

Les incendies de marchés publics constitueraient, dit-il, une forme de criminalité nouvellement en vogue dans le pays, qui s’apparente au terrorisme.

Les institutions policières et judiciaires doivent rappeler à toutes et à tous qu’il n’est permis à personne, sauf à celles ayant autorité pour ce faire, de spéculer publiquement et par la voie des ondes, sur les origines des feux qui ravagent les marchés publics, recommande le Rnddh.

Il conseille d’installer dans les marchés publics un système de sécurité pouvant permettre des interventions immédiates lors des incendies, dans le but de circonscrire les feux et d’empêcher leur propagation.

Il convient également de privilégier l’intervention sur les causes réelles des incendies de marchés publics, en lieu et place des interventions sur les conséquences.

Une personne a été interpellée dans le cadre de l’enquête sur l’incendie du marché « Guérit », situé près de la douane de Port-au-Prince.

CLIQUEZ ICI POUR EN SAVOIR PLUS

Source/AlterPresse
Photo/Archives
www.anmwe.com

rnddh

To Top