Crime

Haiti: Le Président Martelly attaqué au Champs de Mars après les funérailles

PORT-AU-PRINCE                     Kinderson Edras a été arrêté par des agents de l’Unité de sécurité générale du Palais national le samedi 21 février 2015 au Champ de Mars après les funérailles des victimes du carnaval. Brutalisé et conduit au commissariat de Port-au-Prince, il a été interrogé par un juge de paix et le commissaire du gouvernement de ce ressort pour être par la suite transféré au Pénitencier national.

1

Il lui est reproché d’avoir lancé des objets sur le président de la République au moment où celui-ci se rendait à pied au Palais national. Selon des informations, des objets auraient effectivement atteint le premier mandataire de la nation sur son parcours. Mais ce jeune, âgé de 17 ans, a-t-il quelque chose à voir dans une affaire d’attentat ou de complot contre le chef de l’État?

Des observateurs ont déclaré qu’il était effectivement au Champ de Mars par curiosité comme beaucoup d’autres. L’a-t-on vu balancer des objets sur le président Martelly? s’interrogent d’autres. Rencontré à son bureau au parquet de Port-au-Prince, le commissaire du gouvernement Kerson D. Charles a confirmé que Kinderson Edras a été arrêté, interrogé par lui et un juge de paix. Il est écroué au pénitencier sous l’accusation d’«attentat contre la personne du chef de l’État», infraction rangée dans la catégorie de crime, pleinement constituée par la loi.

Laquelle infraction entraîne une peine de quinze ans d’emprisonnement, selon les articles 63 et 63 (bis) du Code pénal. Article 63 : « L’attentat contre la vie ou contre la personne du chef de l’État sera puni de la détention.» Article 63 (bis): «Les attentats et complots dont le but sera de porter atteinte à la vie des membres du pouvoir exécutif seront punis de la détention. La peine sera de quinze ans.»

«Les attentats et complots dont le but sera de porter atteinte à la vie d’un membre du pouvoir de l’État, d’un haut fonctionnaire civil ou d’un membre quelconque des Forces Armées d’Haïti seront punis de la détention. La peine sera de dix ans au moins et de douze ans au plus.» Né le 6 mai 1997, Kinderson Edras aura 18 ans accomplis le 6 mai prochain. Fêtera-t-il cet anniversaire derrière les barreaux en compagnie de ses nouveaux amis?

Questionné par Le Nouvelliste, Me André Michel, avocat de l’inculpé, a déploré ce qui s’est passé au Champ de Mars, à savoir que des individus ont lancé des objets sur le président Martelly. Toutefois, il exige la libération de son client. Me Michel condamne le fait que le petit Kinderson a été interrogé par deux magistrats en l’absence de son avocat, ce qui est contraire à la Constitution et à la loi. Nous avons appris en dernière heure que le dossier a été déféré au cabinet d’instruction pour les suites légales.

Source/Le Nouvelliste

Photos/Le Nouvelliste

www.anmwe.com

1

To Top