Haiti

Haiti: Le Président Jovenel Moïse très satisfait de son voyage en Taïwan

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – Le président Jovenel Moise est rentré au pays ce samedi d’un voyage d’une semaine qui l’avait conduit en Taïwan. Le chef de l’Etat a indiqué avoir signé avec son homologue taïwanaise Tsai Ing-wen un protocole d’accord visant le renforcement des relations entre les deux pays. Une commission bilatérale de haut niveau a été, à cet effet, constituée.

Le président Jovenel Moïse est revenu satisfait à Port-au-Prince, après son voyage en Taïwan à la tête d’une importante délégation qui comprenait notamment les présidents des deux branches du parlement: Joseph Lambert pour le sénat et Gary Bodeau pour la chambre des députés.

Le chef de l’Etat affirme avoir paraphé avec la présidente asiatique Tsai Ing-wen un accord visant à redynamiser les relations entre Port-au-Prince et Taipei.

Il a, en ce sens, annoncé la mise sur pied d’un comite bilatéral de haut niveau présidé par les ministres des affaires étrangères des deux pays et qui dispose d’un délai de 60 jours pour produire son rapport.

Nous voulons en finir avec cette dynamique qui veut que beaucoup d’argent soit engagé au nom d’Haïti sans que les retombées ne soient perceptibles sur le terrain, a dit le président Moïse.

Le locataire du palais national a également affirmé que le renforcement de la coopération entre les deux pays devrait aussi toucher le secteurs des affaires, rappelant que plusieurs responsables d’entreprises haïtiennes avaient fait le déplacement et ont, en ce sens, échangé avec leurs homologues taïwanais.

Le président Moïse n’a pas évoqué le montant engagé ou promis par les autorités chinoises lors de son voyage en Asie. Le mois dernier, la république populaire de Chine avait accordé un prêt d’environ 150 millions de dollars américains à Haïti.

Pour le consultant en relations internationales, Fernando Estimé, tout prêt de Taïwan à Haïti qui se situe sous la barre d’un milliard de dollars ne devrait pas être considéré comme conséquent.

Il a rappelé qu’actuellement cet Etat insulaire qui se trouve à l’Est de la Chine n’est reconnu que par 18 pays. Il vient de perdre notamment nos voisins de la république dominicain.

Le gouvernement haïtien serait mieux inspirer de demander à Taipei de mettre la main à la poche pour qu’Haïti puisse maintenir ses relations diplomatiques avec lui, dans un contexte marqué par la campagne de charme qu’effectue actuellement la grande Chine à coup de milliards de dollars, estime M. Estimé.

CLIQUEZ ICI POUR EN SAVOIR PLUS

Source/Haiti Press Network
Photo/Archives
www.anmwe.com

Jovenel-Moise-Tsai-Ing-wen

To Top