Haiti

Haiti: Le président Jovenel Moise justifie ses choix à l’émission le Point sur Radio Télé Métropole

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – Dans un entretien pré-enregistré et diffusé ce lundi matin sur Radio Télé Métropole, le Président Jovenel Moise s’est adonné à un exercice d’explication de sa politique. Démission, Energie, Petrocaribe, Transition sont, entre autres, questions abordées par le Chef de l’État.
C’est un président aux traits fatigués, les yeux cernés, costume bleu anthracite, qui s’est présenté en entretien avec Wendell Theodore et Georges Emmanuel Allen, lors de l’émission matinale télévisée le Point diffusée sur Radio Télé Métropole.

Dès l’entame de l’entretien de plus de 1h heure, le président haïtien Jovenel a présenté ses sympathies aux personnes et entreprises victimes des actes de vandalisme et pillage lors des mouvements de protestation politique réclamant son départ. Il a aussi remercié la Police Nationale d’Haïti et a salué leur professionnalisme et annonce la mise en place d’une commission interministériel devant venir en aide aux victimes.

Allez-vous démissionner monsieur le président ?

Le locataire du palais national a répondu à cette question en mettant en avant l’instabilité politique des 3 dernières décennies. “Haïti a connu 15 présidents et 22 Premier ministre lors des 30 dernières années” La seule façon de créer la stabilité passe par le dialogue pour trouver un accord politique pour monter un gouvernement d’union nationale, capable d’adopter une feuille de route pour que cette transition soit la dernière” a poursuivi Jovenel Moise.

Toujours selon le chef de l’exécutif haïtien, “les périodes de transitions politiques en Haïti sont les moments durant lesquels les pires contrats sont signés.”

L’originaire de Trou du Nord a aussi dénoncé “Une frange du secteur privé qui prend l’Etat en otage”

Non-reconduction des contrats de E-Power, Haytrac et Sogener

Une bonne partie de l’entretien s’est déroulé autour de la problématique du courant électrique, qui était l’une des promesses de campagne du président haïtien.

Jovenel Moise a martelé à plusieurs reprises que tous les contrats de fourniture d’énergie a ’L’électricité d’Etat d’Haïti sont annulés. Aussi, le président a confirmé que l’Etat ne va nationaliser aucune entreprise privée contrairement a ce qui circule sur les médias sociaux en Haïti.

L’élu du PHTK a justifié sa décision politique de ne pas reconduire les contrats de fourniture d’énergie par la nécessité de protéger les intérêts de l’Etat . “Seul le peuple est mon ami” a-t-il dit pour souligner que même ses amis et membres de sa famille politique seront concernés par les réformes.

“Je ne suis pas attaché a un mandat, mais par les réformes nécessaires. Sinon je n’aurais pas attaque ses dossiers sensibles.”

Le président haïtien a en outre présentation ses excuses au peuple pour avoir pris ses décisions que seulement maintenant. “Je n’avais pas toutes les données, j’ai dû renvoyer des gens afin d’avoir des ’informations” avoue Jovenel Moise.

“Le peuple m’a voté pour prendre des décisions politiques difficiles a sa place et c’est en son nom que j’annule tous ces contrats.”

Toujours selon le premier personnage de l’Etat, “Le pays n’est pas divisé, mais il est déchiré et je ne vais pas antagoniser… C’est le peuple qui donne le pouvoir et s’il me le redemande, je n’aurai pas d’autre choix que de le lui rendre.”

À quand la réouverture des écoles sur tout le territoire haïtien ?

“Même en temps de guerre, l’école doit fonctionner.” Selon Jovenel Moise, “la situation de guérilla urbaine qui existe maintenant ainsi que différents groupes armés est insoutenable. La sérénité doit revenir avant que toutes les ecoles puissent fonctionner. “Selon le président, les écoles sont fermées dans la Zone métropolitaine de la Capitale et certaines grandes villes. Aussi a-t-il annoncé la réunion du Conseil Supérieur de la Police Nationale ainsi que le haut état major afin de trouver la solution sécuritaire devant garantir la reprise des activités scolaires.

Politique étrangère

Le président a expliqué les dessous de la Demande d’aide alimentaires aux Etats-Unis qui selon lui est une mesure anticipe des retombées de la crise politique actuelle. À propos de la politique étrangère haïtienne avec le Venezuela, Jovenel Moïse a confirmé qu’Haïti n’a pas trahi la république bolivarienne, mais a fait des choix stratégiques pour l’intérêt national.

Et pour ce qui concerne le choix de rapprochement avec Taiwan en lieu et place de la Chine, Jovenel Moise a expliqué que les relations diplomatiques avec Taiwan existent depuis plus de 10 ans, bien avant sa présidence.

Jovenel s’est prononcé en faveur d’un gouvernement d’union nationale et a dit prêter beaucoup d’attention aux propositions écrites de sortie de crise qui selon lui doivent fusionner pour devenir inclusif.
Sur la question de la dilapidation des fonds de Petrocaribe, le président, s’est prononcé en faveur de la poursuite des responsables devant les autorités judiciaires haïtiennes, car selon lui “L’affaire est déjà aux mains de la justice”. L’ancien entrepreneur devenu président souhaite un procès équitable.

Source/Vant Bèf Info
Photo/Vant Bèf Info
www.anmwe.com

To Top