Haiti

Haiti: Le président du Sénat, Carl Murat Cantave, répond aux sénateurs de l’opposition

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – Le président du sénat, Carl Murat Cantave a fait droit à la demande des sénateurs de l’opposition. Ainsi, suite à leurs exigences pour la reprise de la séance de ratification de politique générale du premier ministre nommé, la tenue d’une conférence des présidents, la mise à leur disposition les documents de tous les ministres, tels sont les réponses aux exigences du groupe des quatre.

Dans une lettre responsive à la demande du groupe des 4 sénateurs de l’opposition relative aux conditions préalables pour la reprise de la séance de ratification de politique générale du premier ministre nommé, le président du sénat fait droit à leur demande.

Selon les déclarations de l’un des membres du groupe, le sénateur Antonio Cheramy, le sénateur Carl Murat Cantave répond favorablement à 2 des 4 points de leurs exigences. Il s’agit de la tenue d’une conférence des présidents et la mise à leur disposition des dossiers de tous les membres du cabinet ministériel.

S’agissant des autres points, le sénateur de l’Ouest souligne que le président du sénat renvoie la balle à l’Exécutif. A ce point, Antonio Cheramy croit que Carl Murat Cantave dispose des moyens pouvant forcer Jovenel Moïse à agir dans le sens de leur demande puisqu’il s’agit du respect de la constitution de la République.

Le nœud gordien

En dépit d’une certaine satisfaction de leur demande, il reste encore des irritants, souligne le sénateur Antonio Cheramy. Par exemple, le ministre de la justice du gouvernement démissionnaire de Jean Henry Ceant, Jean Roudy Aly, ne peut en aucun cas, fouler l’enceinte du parlement, menace le parlementaire.

Pour les autres ministres reconduits dans ce gouvernement, il leur faut un document de décharge. Document sans lequel, il leur sera difficile d’obtenir la bénédiction des sénateurs, y compris le premier ministre Lapin qui a besoin de décharge pour avoir été ministre de la culture et de la communication, a martelé Antonio Cheramy en s’appuyant sur plusieurs articles de la Constitution. Sinon, Jean Michel Lapin n’est pas éligible au poste de premier ministre, d’après Antonio Cheramy dit (K-To).

Pour le moment, aucune date n’est retenue pour la reprise de la séance de ratification de politique générale du premier ministre nommé Jean Michel Lapin et son cabinet. Rappelons que la séance pour l’énoncé de politique du Premier ministre nommé a été perturbée à deux reprises au sénat de la République par les 4 sénateurs de l’opposition.

Source/Haiti Press Network
Photo/Haiti Press Network
www.anmwe.com

To Top