Haiti

Haiti: Le Premier Ministre Jean-Henry Céant appelle l’opposition politique à la trêve

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – Au moment de prononcer son discours, lors de la cérémonie de lancement officiel du programme Urbayiti (relatif à la gouvernance urbaine et aux villes résilientes), le vendredi 14 décembre à l’hôtel Marriot, le Premier ministre Jean-Henry Céant a en a profité pour inviter l’opposition politique à observer une « trêve ».

« J’en appelle au patriotisme de tous, pour nous dépasser, de manière à offrir à la population au climat d’accalmie pour lui permettre d’approcher ces fêtes avec plus de sérénité et d’espérance », a déclaré Jean-Henry Céant. Pour lui, « plus que jamais, il devient impératif de mettre une sourdine à nos passions individuelles, à nos sensibilités spécifiques, pour nous atteler à cet exercice de développement on ne peut plus salutaire pour la rénovation et la protection du cadre d’évolution de nos villes ». L’ancien notaire devenu chef de la Primature croit qu’il nous faut absolument «une détente», «une trêve», en cette période de fête de fin d’année».

Le Premier ministre Jean-Henry Céant souligne que « nos divergences, quelles que puissent être leurs motivations et leur légitimité, ont au fond très peu de poids face à la dure réalité de notre désarroi collectif ». Nos divergences ont, a-t-il poursuivi, peu de poids face au péril commun de notre population aux abois, de nos villes qui se meurent, de notre peuple qui dérive trop loin de ses aspirations légitimes et de sa vocation historique. Mais pour relever les défis auxquels le pays est confronté, le chef du gouvernement croit qu’il faut prendre la voie du dialogue et de l’unité.

Cet appel à la «trêve» vient rejoindre la déclaration conjointe de plus d’une cinquantaine de structures politiques, proches du gouvernement, ayant invité l’opposition politique (qui a déjà son calendrier de journées de mobilisation de rue) à surseoir à toute activité politique au moment des fêtes de fin d’année.

Source/Le Nouvelliste
Photo/Archives
www.anmwe.com

To Top