Haiti

Haiti: Le politologue et juriste Dieumérite Pierre-Louis propose un nouveau système politique

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – Le débat relatif au changement du système politique établi en Haïti ne cesse d’être agité dans l’espace public haïtien. Partis politiques de l’opposition et membres d’organisations de la société civile, entre autres, sont unanimes à reconnaître que le système traditionnel à échouer. Le politologue et juriste Dieumérite Pierre-Louis a osé en proposant, au rendez-vous hébdomadaire baptisé les jeudis du cabinet, réalisé au cabinet de Me Abel Louissant, un nouveau système politique.

Le politologue Dieumérite Pierre-Louis a présenté sa vision de ce qu’il appelle un nouveau système politique mieux adapté, selon lui, à la réalité haïtienne. Ce système qui comprend un Président de la République, un vice-président et dix (10) gouverneurs, entre autres, pourra aider Haïti à lutter efficacement contre la corruption et l’insécurité.

Selon Dieumérite Pierre-Louis, ce nouveau système politique qu’il a lui-même conceptualisé est un « système hybride tiré des systèmes unitaire centralisateur et fédéral auxquels a été ajouté un 4e pouvoir ».

« Ce 4e pouvoir appelé pouvoir de contrôle est un remodelage de la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif (CSC/CA) qui sera présent dans les dix (10) départements géographiques du pays », a expliqué le politologue qui a ajouté que les membres du 4e pouvoir seront élus par le pouvoir judiciaire.

Par ailleurs, Dieumérite Pierre-Louis a déclaré que contrairement à ce qui se fait dans le système politique traditionnel haïtien, les juges ne seront plus nommés par l’exécutif sur recommandation du Sénat mais, ils seront élus par le système judiciaire avec un mandat préalablement défini.

« Le Directeur général de l’Unité centrale de renseignements financiers (UCREF), celui de l’Unité de lutte contre la corruption (ULCC) et de la Police nationale d’Haïti (PNH) ainsi que le gouverneur de la Banque de la République d’Haïti (BRH) seront, eux aussi, élus par les juges », a renchéri Dieumérite Pierre-Louis.

En ce qui a trait au système électoral, le politologue a critiqué la façon dont sont choisis les membres du Conseil électoral provisoire (CEP). Ce qui est source de conflit, a-t-il précisé. Aussi, a-t-il non seulement proposé de remplacer le centre de tabulation unique par dix (10) centres de tabulations départementaux mais aussi, d’instaurer le vote électronique dans le pays afin de permettre à la diaspora haïtienne de participer aux élections.

Abordant la question des dizaines de candidats à la présidence qui participent aux élections présidentielles, Dieumérite Pierre-Louis a proposé l’organisation d’élections primaires entre les candidats de la même idéologie avant la tenue du scrutin officiel, dans le but de réduire le nombre de candidats à la présidence.

Source/Vant bèf info (VBI)
Photo/Vant bèf info (VBI)
www.anmwe.com

To Top