Crime

Haiti: Le pasteur Yvon Pierre et son chauffeur abattus à Tabarre…

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – Vendredi 19 février 2016. La quarantaine, Yvon Pierre, pasteur, responsable de « Ryan Epps for children », un orphelinat sis à Croix-des-Bouquets, revenait de la banque.

Il ne savait pas qu’il était pris en filature par trois bandits armés, montés à bord de deux motocyclettes. A Tabarre 16, l’un des bandits, raconte un témoin de la scène, descend de sa moto et ouvre le feu sur la jeep Hyundai Tucson grise du pasteur, père de deux filles.

Le chauffeur est atteint de plusieurs balles. Yvon Pierre, qui reçoit plusieurs balles, parvient à s’extirper du véhicule en hurlant qu’il est touché. « Papi, m pran bal », a-t-il crié à quelqu’un du quartier où il est très connu. Il s’est tout de suite après effondré, baignant dans son sang.

Les bandits, avec la quiétude des rois, sont entrés dans le véhicule du pasteur, ont pris l’argent, son téléphone et son arme, a poursuvi ce témoin de la scène. Le chauffeur du pasteur était encore vivant mais les bandits l’ont achevé, poursuit ce témoin. Les bandits ont tranquillement poursuivi leur chemin. « Ils sont passés par la rue O. Civil, nan Papeau », a-t-il expliqué.

Quand les assassins sont partis, des gens de la zone, en état de choc, ont pris le pouls du pasteur dont le regard fixait le vide. En colère, plus d’une centaine de riverains ont attaqué la succursale de la Unibank de la Croix-des-Missions à coups de pierres.

Pour eux, quelqu’un qui travaille à la banque a renseigné ces bandits. Entre deux commissariats, BIM et Cazeau, ce tronçon où le pasteur a été tué est comme le couloir de la mort. Il y a plusieurs mois, un écolier a été tué par une balle perdue au moment où des bandits armés échangeaient des tirs avec un ex-député qui revenait de la banque.

Non loin du baraquement des BIM, il y a quelques mois, un agent 4, en uniforme, a été abattu par des bandits. Il ramenait son enfant à la maison après classe. Sa femme a été blessée lors de l’attaque et son arme de service volé. « Il y a eu d’autres attaques dans le secteur », a confié off the record un résident de la zone.

CLIQUEZ SUR LE LIEN POUR PLUS DE DÉTAILS

Source/le Nouvelliste
Photo/Archives
www.anmwe.com

Yvon-Pierre

To Top