Haiti

Haïti: Le MTVAyiti crie au scandale et à la persécution politique contre Reginald Boulos

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – Le MTVAyiti, dans une note de presse, par le biais de son secretaire général, Schultz Simpssie CAZIR a “condamné fermement l’exécution d’une vaste opération de persécution politique ” en faisant référence à la décision de l’unité de lutte contre la corruption de demander aux institutions financières de geler un montant de 260 millions de gourdes appartenant entre autres à l’homme d’affaires Réginald Boulos et le RBI groupe. En réalité, selon lui, “ces agissements du pouvoir illégal de Jovenel Moïse contre ses opposants-es politiques tant au niveau du secteur privé des affaires que de celui de la classe politique ne font que détruire l’espoir de bien-être du peuple haïtien.”

“Tout en continuant avec sa même détermination à constituer une réelle force alternative capable d’incarner le changement véritable et durable pour le pays, le MTVAyiti dénonce sans réserve l’instrumentalisation de l’ULCC à des fins politiques contre le Président de notre parti, le Dr Pierre Réginald Boulos, et celle du Parquet de Jacmel contre monsieur Leriche Moise, notre coordonnateur adjoint à Jacmel, dans son combat contre le référendum inconstitutionel. Le parti réaffirme que tous ces actes d’intimidation ne peuvent et ne pourront jamais nous faire reculer dans notre combat pour l’émergence d’une société juste et le renforcement de l’état de droit” peut-on lire dans cette note.

Une critique de l’ordonnance sur le dossier Petrocaribe
La note du MTVAyiti a fait remarquer, d’une part, qu’une ordonnance a curieusement blanchi les dilapidateurs des Fonds du programme Petro Caribe; et d’autre part, beaucoup de familles ont été forcées d’abandonner leur demeure dans la troisième circonscription et actuellement environ 4.5 millions de personnes sont en situation d’insuffisance alimentaire en Haïti. “Face à ces drames, le MTVAyiti exprime ses plus vives préoccupations par rapport à une justice partisane et à la détérioration du climat sécuritaire qui a de graves conséquences sur la vie sociale, entrepreneuriale et politique du peuple haïtien”, poursuit la note.

Source/Juno7
Photo/Archives
www.anmwe.com

To Top