Haiti

Haïti: Le MSPP demande un autre vaccin à la place de “AstraZenaca” pour immuniser les gens contre le coronavirus

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – Haïti demande un autre vaccin à la place de “AstraZenaca” selon un communiqué du Ministère de la Culture et de la Communication.
Le gouvernement haïtien met fin au débat autour de l’éventuelle arrivée de l’AstraZenaca en Haïti, un vaccin très décrié produit pour immuniser les gens contre le coronavirus. La ministre de la Santé publique et de la population, Marie Greta Roy Clément, a écrit formellement à l’Alliance Gavi (alliance globale pour les vaccins et l’immunisation) afin de rejeter le vaccin AstraZeneca et de lui demander de remplacer celui-ci par un autre vaccin plus adapté à Haiti.

Cette information a été confirmée pour l’assemblée des ministres, par la titulaire du MSPP, lors du déroulement du dernier Conseil de Gouvernement tenu le mercredi 7 avril 2021 selon un communiqué du Ministère de la Culture et de la Communication portant la signature du ministre Pradel Henriquez.

“En résumé, les autorités haïtiennes n’ont pas refusé l’idée d’un vaccin pour protéger notre population face à la Covid-19, elles veulent négocier simplement un vaccin tout autre que le AstraZeneca”,lit-on dans le communiqué du ministre Henriquez citant notamment en perspective, les vaccins comme Johnson – Johnson, ou encore, le Moderna.

Les autorités sanitaires du Royaume-Uni ont recensé 79 cas de thromboses très rares après une vaccination par AstraZeneca, dont 19 décès, pour 20 millions de personnes vaccinées. Comme dans l’Union Européenne, la balance bénéfices/risques est toujours considérée comme positive. Mais le vaccin est désormais déconseillé pour les personnes en-dessous de 30 ans.

AstraZeneca est un groupe pharmaceutique suédo-britannique, né de la fusion en avril 1999 du suédois Astra et du britannique Zeneca et dirigé par le français Pascal Soriot depuis 2012.

Source/Juno7
Photo/Archives
www.anmwe.com

To Top