News

Haiti: Le maire de Belladères «Les chauffeurs haïtiens sont responsables de l’incident à la frontière»

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

BELLADÈRES – Le maire de Belladères, Ledoux Macklish affirme que les incidents entre des militaires haïtiens et des chauffeurs haïtiens n’avait pa eu lieu sur le territoire haïtien. Dans une interview au journal haïtien Le Nouvelliste, le Maire de Belladères a expliqué que les échanges de coup de feu ont eu lieu dans la zone neutre contrôlée par des soldats dominicains.

Ces informations contrastent avec les déclarations du député Guershon Guerar et de plusieurs autres citoyens de Belladères. Le chef de l’état haïtien, Jovenel Moïse, avait également dénoncé la violation du territoire haïtien par des militaires dominicains.

Le Maire de Belladères confirme les déclarations des ministres dominicains de la défense et des affaires étrangères qui avaient nié une violation du territoire haïtien.

Le Maire de Belladères révèle que les chauffeurs haïtiens sont responsables de l’accrochage avec les militaires dominicains. « Les chauffeurs dominicains étaient sur le point de payer le droit de douane chez eux. Mais des chauffeurs haïtiens s’y sont opposés. Les chauffeurs haïtiens sont à la base de cette situation de tension sur la frontière ». « Ils n’avaient rien à voir dans un dossier qui concerne uniquement les chauffeurs dominicains avec la douane de leur pays… », a laissé entendre le Maire de Belladères.

Les chauffeurs haïtiens ont tiré sur les soldats dominicains qui ont riposté et blessés 6 compatriotes haïtiens. « Les soldats dominicains ont tiré à hauteur d’homme. Il n’y a pas eu de mort mais six personnes, travailleurs et passants, ont été blessés, a expliqué le Maire.

Les déclarations du Maire de Belladères font écho à celles du Premier Ministre, Jack Guy Lafontant, qui avait dénoncé la contrebande dans la zone frontalière. Il avait également annoncé des dispositions pour la saisie des armes illégales en possession des trafiquants.

CLIQUEZ ICI POUR EN SAVOIR PLUS

Source /Radio Métropole Haïti
Photo/Archives
www.anmwe.com

To Top