Haiti

Haiti: Le leadership silencieux

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – Un pays comme Haïti doit être à la recherche des leaders silencieux. J’entends par leaders silencieux ceux qui font du bruit à partir de leurs actions progressistes. C’est le moment de nous taire pour faire crier voire vociférer nos initiatives en faveur du développement national durable.

Nous avons vécu et nos vivons encore nos propres turbulences qui entravent le décollage de la navette nationale.

Les manifs le plus souvent violentes de 86 à nos jours  causent des torts au pays au lieu de nous atteler à la paix des rues, indispensable à tout élan de progrès.

Wilson Jeudy, le bourgmestre de Delmas est une des rares exceptions à la règle du leadership silencieux, qui donne à chacun de nous une gifle avec ses gants de velours.

Dans les tohu bohu quotidiens, Monsieur Jeudy se réfugie derrière ses réalisations visant à faire de sa commune l’une des plus modernes, des plus propres de la zone des Caraïbes.

La commune de Delmas devient de jour en jour un petit oasis vu que les arrondissements limitrophes(petites communes dans une grande ville française) sont inondés par la mer de l’insalubrité.

D’où vient la clef du succès des réalisations de Monsieur Jeudy ?

Cette question devrait interpeller ses homologues de la zone métropolitaine constituée des communes de Delma, Port-au-Prince, Tabarre, Petion ville, Cité Soleil, Carrefour et Croix- des Bouquets.

Pourquoi ne pas créer un espace d’échanges et de coordination des actions entre ces édiles les plus importants de ce pays ?

Wilson Jeudy fait cavalier seul prêchant dans la vallée de sa municipalité florissante.

Ce monument humain devrait être la référence de notre classe politique
pour qu’il puisse partager sa philosophie, son expérience, sa volonté et même sa folie de transformer la chose publique.

Wilson Jeudy, nous nous sommes rencontrés au lycée Fabre Geffrard des Gonaïves, je le revois avec sa chemise à carreaux bleus, taciturne et sur l’écran de ses yeux se lisait un rêve, je supputais que la cité de l’indépendance était la cible, ni lui ni moi pouvions savoir où est-ce que le vent de la vie allait lui envoyer.

Dans ce tirage au sort de l’incertitude, Delmas en est sortie la grande bénéficiaire.
Je crains que ce leader silencieux devienne parlementaire pour se perdre dans un essaim de faux-bourdons.
Wilson Jeudy est plus que ça, la marche du temps saurait comment le situer.

Dr. Ed Exil-Noël

Anmwe
Photo/Archives
www.anmwe.com

Maire-Wulson-Jeudy

To Top